Affiche Eugénie Grandet

Critiques de Eugénie Grandet

Film de (2020)

  • 1
  • 2

Le Vice le plus économique !

Eugénie Grandet est une des saveurs littéraires qui ont émaillé mon adolescence. Mais cette dernière étant loin, je n'ai pas de souvenirs assez précis pour pouvoir me lancer dans une comparaison œuvre littéraire-adaptation cinématographique. Et même, en admettant que mes souvenirs soient vivaces, cela n'aurait aucun intérêt que je me lance là-dedans, car une bonne... Lire la critique de Eugénie Grandet

29 14
Avatar Plume231
5
Plume231 ·

Critique de Eugénie Grandet par Selenie

Le réalisateur-scénariste arrive magnifiquement à nous immerger dans cette demeure triste et austère, où les femmes sont des accessoires de beauté, ou même de simple présence sociale et de convenance ! On ressent avec douleur cette solitude toute féminine, ce quotidien fait des petites tâches quotidiennes toutes... Lire l'avis à propos de Eugénie Grandet

4
Avatar Selenie
7
Selenie ·

Triste vice de l'avarice

Quoi de neuf ? Balzac, encore et toujours. Depuis longtemps, le cinéma français en a fait l'un de ses "scénaristes" de prédilection, par exemple au temps de l'Occupation allemande, et voici qu'en l'espace d'un mois Eugénie Grandet et Illusions perdues se voient offrir de nouvelles adaptations, respectivement par Marc Dugain et Xavier Giannoli. Le cas du premier est excitant parce qu'il est... Lire la critique de Eugénie Grandet

3
Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·

Sacrée Eugénie

Quand on a 16 ans ou 17 ans on peut aller voir le film de Marc Dugain avant de lire le roman de Balzac (mais est il toujours sur les listes du bac de français ?) Quand on a plus de 16 ans et qu'on a déjà lu Eugénie Grandet dans sa jeunesse, on peut toujours aller voir le dernier film sur le roman. Déjà pour retrouver l'atmosphère balzacien ne. Les paysages, la lumière des bords de Loire,... Lire la critique de Eugénie Grandet

2
Avatar sue17
6
sue17 ·

Adaptation libre et globalement réussie

On est immédiatement plongé dans l'environnement rural de l'époque : longère lugubre, abbaye, champ agricole, vie monastique, micro-vie sociale entre habitants se connaissant par coeur, les ouï-dire sur le mariage d'Eugénie Grandet... C'est retranscrit parfaitement. Surtout, le côté radin-avare obsessif du père Grandet ressort très nettement aussi. Le film peut paraitre lent à certains mais... Lire l'avis à propos de Eugénie Grandet

1
Avatar Etienne Bernard
7
Etienne Bernard ·

Le Moins coûteux des vices

Année Honoré de Balzac, peut-être due à la pandémie mais c'est toutefois suffisamment rare pour être signalé. C'est « Eugénie Grandet » par Marc Dugain qui ouvre le bal, où j'ai à la fois retrouvé ce qui m'avait plu et nettement moins convaincu dans son (auto-adaptation d' « Une exécution ordinaire ». D'un côté, on sent quand même que réalisateur n'est pas son premier métier. Certes, il y a... Lire la critique de Eugénie Grandet

1
Avatar Caine78
6
Caine78 ·

Un gachis impardonnable

Un film qui commence très bien (j'aurais mis 8 ou plus si ça s'était fini aussi bien) et qui se casse la gueule dans les 20 dernières minutes en modifiant totalement l'oevre original en rajoutant un pan féministe anachronique, dégueulis de poncifs bien pensants mais qui surtout n'a rien à faire là ! Le réalisateur n'a RIEN COMPRIS à ce qui faisait le tragique et la beauté d'Eugénie Grandet.... Lire l'avis à propos de Eugénie Grandet

1
Avatar Arthur_Safran
7
Arthur_Safran ·

Assez Deçue

Plutôt déçue par ce film, je n ai jamais lu le roman donc je ne serais pas apte à juger son adaptation, mais j ai trouvé finalement le film assez plat et long malheureusement, Josephine Japy qui interprète le personnage principal ne me paraît pas tout à fait dans le projet, l alchimie entre les deux acteurs est inexistante, j ai eu beaucoup de mal à croire à leur histoire surtout avec le peu... Lire l'avis à propos de Eugénie Grandet

1
Avatar lylaleroy
5
lylaleroy ·

Eugénie Grandet ou l'asphyxie par l'avarice.

J'ai vu l'avant-première au cinéma le Palace de Saumur de ce film de Marc Dugain qui sortira en salle mercredi 29 septembre. D’abord, une affiche qui donne le ton: dans le froid, une jeune femme couverte, emmitouflée, mariale, tournée vers le passé (l’héritage) et un père qui la surveille dans son dos, le col noué comme sa bourse. La salle de cinéma est aseptisée. Des rangées... Lire l'avis à propos de Eugénie Grandet

1
Avatar Verolesaffre
7
Verolesaffre ·

L'Avare

Voilà une illustration parfaite de l’expression : « ne pas savoir sur quel pied danser ». Que penser d’un film qui rate sa cible, mais en touche une autre ? Pourtant, Marc Dugain l’annonce : ce que nous regardons est « librement inspiré » et non « adapté » du roman, et un changement de paradigme permis par cette liberté est plutôt enthousiasmant. Le titre de cette critique n'est pas innocent,... Lire la critique de Eugénie Grandet

Avatar Havalanche
5
Havalanche ·
  • 1
  • 2