Avis sur

Evangelion 2.0 : You Can (Not) Advance par Faustt

Avatar Faustt
Critique publiée par le

La japanim' me surprendra toujours. Je m'attendais à beaucoup de choses en voyant ce film : être heureux, rassuré, déçu...mais je ne m'attendais pas à être en colère. Car je considère que ce que nous a pondu la Gainax est tout simplement honteux.

Fan absolu d'Evangelion, j'étais naturellement satisfait du 1er film. Celui-ci conservait les mêmes bases que la série avec juste une qualité graphique supérieure et des combats beaucoup mieux chorégraphiés qu'en 1995. Certains avaient trouvé qu'en gardant la plupart des plans de la série originale, la Gainax ne s'était pas foulée. Certes, mais ils avaient au moins conservé "l'esprit Evangelion". Là, ils l'ont bafoué allègrement.

J'avais déjà un doute lorsque j'ai vu qu'un nouveau personnage allait apparaître. Même si l'aspect marketing était évident, ça ne m'avait pas trop dérangé. Mais je ne m'attendais pas à un tel bouleversement.
TOUS les personnages sans exception ont perdu le charisme qu'ils possédaient. Difficile d'en dire plus sans spoiler, mais jugez vous mêmes : Shinji devient un super héros, Rei est une gentille fille qui essaye de faire le bien autour d'elle et Asuka fait un petit tour, se montre à moitié à poil, et puis s'en va (mais vu le trailer post-ending, elle reviendra sûrement dans le 3 ! Et oui, faut pas décevoir ses fans).
La psychologie qui faisait la force d'Eva ? Bazardée ! Faudrait pas non plus essayer de faire réfléchir les otaku comme avec la série originale, ils risqueraient de décrocher ces cons là, faut dire qu'ils sont plus habitué hein...

Et puis le temps passé sur les réflexions intérieures des personnages, c'est autant de temps d'antenne qui n'est pas consacré au fan service. C'est bien simple : il y en a 2 fois plus dans ce seul film que dans les 26 épisodes de la série ! Il y a même un personnage (le nouveau dont j'ai parlé tout à l'heure) qui ne sert qu'à ça ! Il y a bien une scène où elle entre en "mode berserk", mais c'est juste pour qu'elle est l'air classe, ça n'a aucune utilité dans l'histoire.

Le foutage de gueule va même jusque dans le choix des musiques : qu'on retrouve beaucoup de thèmes du premier film, à la limite pourquoi pas. On pourrait se dire que vu le budget et l'attente, on serait quand même en droit d'avoir une BO originale. Mais qu'on entende, et à deux reprises, un des principaux thème de Kare Kano...WTF ?

Bon, après graphiquement, c'est sur que c'est joli. Y a pleins de couleurs, ça bouge bien, y a du pew-pew tac-tac boum-boum, du coup les gens sont contents. Bah oui, mais moi non. Désolé d'attendre autre chose de ce film qu'une soupe de fan service sans scénario, sans émotions, sans tout ce qui faisait le particularisme d'Evangelion.
Les autres films ? Je ne perdrais même pas mon temps à les regarder....

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1754 fois
11 apprécient · 16 n'apprécient pas

Autres actions de Faustt Evangelion 2.0 : You Can (Not) Advance