3.0

Avis sur Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo

Avatar Nocturnale
Critique publiée par le

Troisième épisode du Rebuilt d’Evangelion, et on commence à se dire que “rebuilt” est un bien grand mot tellement tout à tendance à se casser la gueule. Attention, spoilers ;)

Après un final 2.0 apocalyptique et une post-scène-finale-post-générique en mode “en fait non” on se demandait dans quel état on récupérerait tout ce joli monde : Shinji, Rei, L’Eva 01, la Nerv (et tout ce qui reste de l’humanité).

Séquence d’ouverture dans l’espace, on assiste à une mission de récupération de l’unité 01 enfermé dans un groc bloc en forme de croix. Une scène époustouflante par sa fluidité et son enchainement de plan acrobatiques, inévitables pour suivre les prouesses d’Asuka dans le maniement de son Eva. Manque de bol, la grosse boi-boite renferme aussi un Ange qui décide de venir perturber la mission qui s’annonçait assez facile. L’affaire se corse rapidement pour l’Eva 02 jusqu’à ce qu’Asuka ordonne à cet idiot de Shinji de faire quelque chose. Frissons.
La 01 s’éveille pendant une quinzaine de secondes, balaie la zone d’un faisceau laser en découpant l’Ange.

Une scène assez magique que je me permet de raconter vu qu’elle a été diffusée avant même la sortie du film au Japon (il me semble).

Les choses sérieuses commencent alors. Comme Shinji, on débarque. Et comme Shinji, on ne comprend strictement rien. Escortés par des militaires jusqu’à un QG, en tant que prisonnier, on découvre l’équipe de Misato, plus vieille, et avec de nouvelles têtes en prime. Ambiance bizarre, on fait tout pour faire comprendre à Shinji qu’il n’est pas à sa place.

Le voile se lève peu à peu sur l’environnement, une nouvelle organisation dirigée par Misato s’est fixé pour but de détruire ce qu’il reste de la Nerv, Evas inclus (en utilisant pour cela les même gros robots, logique).

Perdu au milieu de tout ça, Shinji s’en prend plein la figure pour avoir initié le 3 ème impact qui -même s’il n’a pas abouti- a quand même foutu un beau merdier. --On note au passage que Misato a du oublier qu’elle lui gueulait d’agir comme il voulait à la fin du 2.

Shinji, le gars sur qui on tape -business as usual- mais cette fois le spectateur que je suis se range sans hésiter à ces côtés, il paraît meme le perso le plus social, humain.

On ne lui explique presque rien, on l’enferme, on lui dit qu’il sert plus à rien (bonjour le taux de synchro à 0%) et on lui refourgue un collier paramétrable pour lui décoller la tête des épaules au cas où il lui prendrait l’idée saugrenue de remonter dans une Eva pour provoquer un autre Impact.

Alors évidemment, quand l’Eva 00 pilotée par Rei commence à attaquer le “QG” pour récupérer Shinji, il n’hésite presque pas et re-rejoint la Nerv.

Tout l’intérêt du film réside alors dans la compréhension des évènements de la fin de RoE 2.0. Le film prend le temps de poser les choses sans apporter plus de réponses que nécessaire : une Nerv réduite à néant (quelques bouts de tôles et de gravats, la rouille, presque plus personne pour diriger), une planète désolée de laquelle suinte une ambiance malsaine. Shinji prend la mesure de ses actes et des conséquences cataclysmiques qui ont suivi son choix de sauver Rei. Un choix qui le tourmente tant ladite jeune fille aux cheveux bleus semble différente, et pour cause.

La rencontre tant attendue avec Kaworu marque aussi une étape importante dans la vie de Shinji qui pour la première fois sans doute trouve quelqu’un avec qui partager ses sentiments. Et bien que la relation soit moins explicite que l’anime original, on retrouve les sentiments profonds entre les deux pilotes ainsi que quelques jolies scènes.

Les séquences de manoeuvres militaires se déroulent à une échelle gigantesque, le petit côté épique du film. Les scènes d’actions sont prenantes, sans plus (éventuellement la BO plus axée métal). Dommage que le combat opposant l’Eva “double-plug” à Asuka n’ai pas profité de toutes les possibilités et subtilités que pouvait offrir ce concept assez excellent de deux âmes pour une Eva.

Le “Rebuilt” touche à sa fin et je n’ai strictement aucune idée de comment cela va se finir tellement on s’est éloigné de l’anime. Est-ce qu’on assiste à la fin qui était prévue à l’origine ? (J’en doute). Ou bien a-t-on affaire à une histoire qui se répète (RoE serait alors la suite directe de l’anime - infinite loop \o/). La boucle est est train de se boucler et j’attends de l’épisode final qu’il envoie des barrils de LCL par paquets de 100 en me retournant le cerveau. Pour le meilleur ou pour le pire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1621 fois
14 apprécient

Autres actions de Nocturnale Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo