Mais... Pourquoi l'épisode 4 ils l'ont appelé Episode 3 ?

Avis sur Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo

Avatar Oktoberfest
Critique publiée par le

Que dire de ce film ?

J'ai du arrêter en cours et vérifier sur le net que je n'avais pas téléchargé le 4 sans m'en rendre compte. Il est visuellement fantastique, mais la trame a clairement perdue en consistance par rapport aux deux films précédent...

Attention spoilers ci-dessous :

On s'attend, comme dans la série, à une suite de l'épisode 2. Le teaser à la fin du 2 nous faisait espérer divers démêlés à la NERV, des intrigues politiques et subtiles, l'approfondissement de l'implication de la SEELE dans l'histoire.... Bah tout ça, ça passe à la trappe... Aucune des images vu dans le teaser du 3 n'est dans le 3.... D'où la sensation d'avoir raté un épisode.
Du coup, je plains le spectateur qui n'a pas vu la série originale. Sans cette base pour comprendre ce qu'il est en train de regarder, la confusion doit-être extrême...

Bref, tout commence 14 ans après la fin du 2. 14, ça fait une sacrée ellipse, et rassurez vous, absolument aucune explication claire ne sera donnée sur ce qu'il s'est passé ces 14 dernières années.

Shinji est récupéré avec son EVA qui tourne en orbite autour de la Terre.
Il est récupérée par le capitaine "Albator" Misato à la tête d'un squelette de poisson cuirassé, nouvelle technologie capable de vaincre les anges, mais arme un peu désespérée étant donnée que le 3ème impact initié par Shinji à la fin du 2ème opus a fait nettement plus de dégâts que ce qui était présagé.

Shinji est devenu un paria. Ses amis ont disparu, Misato lui fait la gueule au point de le menacer de mort et aucun débriefing ne lui est fourni. En revanche, elle veut détruire la NERV. Pourquoi ? Mystère...

Mis à l'écart, même plus traité comme un être humain par ses anciens compagnons d'armes, il est récupéré par Rei et ramené à la NERV.

À partir de ce moment, il ne se passe quasiment plus rien. On apprend juste, en environ 45 longues minutes, que la NERV a été détruite en grande partie et que son personnel se réduit à 4 personnes, 5 avec Shinji. Pourquoi ? On ne sait pas. L'Humanité semble être sur le point de s'éteindre, le Japon a apparemment disparu, du moins du point de vue des nations, et Shinji fait une dépression pour une fois réellement justifiée. Cette partie est longue. Vraiment très très longue. Et y a une histoire d'amour gay vraiment peu subtile.

Arrive le troisième acte, Shinji fait une connerie, pour changer, et il devient catatonique peu après.

Fin du film, 0 explications... Ça dure une heure et demi, et j'ai juste eu l'impression de voir un des épisodes à rallonge de la série étendu sur 90 minutes. Sauf que dans la série, cela avait un sens. Ici, on le trouve, mais franchement, c'est assez forcé.

Plus qu'à attendre le 4, mais franchement, cet opus 3 est un peu une bonne grosse douche froide, loin de celle de the End of Evangelion (qui était brillante !).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1284 fois
7 apprécient · 5 n'apprécient pas

Autres actions de Oktoberfest Evangelion 3.0 : You Can (Not) Redo