Affiche Extension du domaine de la lutte

Critiques de Extension du domaine de la lutte

Film de (1999)

Born to be a big piece of shit

Extension du domaine de la lutte fut d'abord le premier roman publié de Michel Houellebecq. Cette semi-autobiographie rencontre un vif succès en 1994, mais ce n'est rien par rapport aux Particules élémentaires, quatre ans plus tard, première des grandes polémiques qu'il déclenche (suivront Plateforme en 2001 et... Lire la critique de Extension du domaine de la lutte

8
Avatar Zogarok
7
Zogarok ·

Je carbure aux anti-depresseurs depuis que j'ai vu ce film...

Un des films les plus déprimants qu'il m'a été donné de voir. Tous les éléments de ce qui font la tristesse de l'homme moderne sont réunis ici. Une ville chiante (Rouen), de la pluie, un boulot de merde, le monde de l'entreprise, la misère sexuelle, l'humiliation, la solitude. Je n'ai pas lu le roman, mais Philippe Harel incarne vraiment le caractère de Houellebecq, dans sa façon de parler, de... Lire la critique de Extension du domaine de la lutte

7
Avatar Pom_Pom_Galli
8
Pom_Pom_Galli ·

La philosophie est un sport de combat

Première adaptation cinématographique du premier roman de Michel Houellebecq : Extension du domaine de la lutte reste une réussite pour le moins surprenante, cultivant sans complaisance une imagerie télévisuelle définitivement estampillée nineties. En ce sens - et près de 20 ans après sa sortie en salles - cette fable faussement misanthrope et terriblement humaine semble résolument datée,... Lire l'avis à propos de Extension du domaine de la lutte

2
Avatar stebbins
8
stebbins ·

Extension du domaine de la vacuité

Un ami m'avait passé un extrait de film où deux losers trentenaires, en boîte de nuit, regardaient les autres danser, l'un d'eux se lançait dans un monologue impressionnant où il s'apitoyait sur leur jeunesse perdue et dont ils n'ont su profiter, les laissant maintenant dans une misère sexuelle contre laquelle ils ne savaient que faire. Cet extrait provenait d'Extension du domaine de la lutte,... Lire l'avis à propos de Extension du domaine de la lutte

2
Avatar Wykydtron IV
2
Wykydtron IV ·

Humain

Alors, oui, oui il est "déprimant" parce que faisant appel à notre observation critique du monde, nous forçant à faire face à une réalité monotone que finalement on subit tous à 90%. Ce film fait appel à notre sensibilité, nous ouvre les yeux offrant un regard différent sur l'existence banale dans laquelle on se meut. Cependant, il ne tombe pas dans une noirceur à laquelle on ne peut échapper... Lire l'avis à propos de Extension du domaine de la lutte

Avatar Aethel Thryth
8
Aethel Thryth ·

Bonjour, 3 boites d'antidepresseur s'il vous plait.

Oh putaing, Extension du domaine de la lutte ( Edddll ) c'est typiquement le genre de film que le spectateur français va classer directement dans la catégories des films chiants et beaucoup de gens risquent de passer à côté de ce film qui est pourtant très intéréssant de part ces thèmes qu'il aborde et des sentiments qu'il vous fait vivre. L'expliquer très brievement ? En gros imaginez le... Lire l'avis à propos de Extension du domaine de la lutte

Avatar The_happy_donut
7
The_happy_donut ·

Critique de Extension du domaine de la lutte par Alligator

D'après l'oeuvre de Houellebecq, un film sombre et drôle, à l'humour noir très amer, basculant très rapidement dans le glauque et le pathos parait-il contemporain. La sexualité y est maladive, frustrée. En fait celle de l'auteur nombriliste noie le propos, dégouline comme une trainée de sperme éjaculé avec difficulté. Neurasthénique, s'abstenir! José Garcia est parfait et montre à cette occasion... Lire la critique de Extension du domaine de la lutte

Avatar Alligator
4
Alligator ·

Presque 30 ans toujours puceau...

Comédie dramatique assez réaliste sur le thème de la dépression enrichie par sa voix off omniprésente. On se souviendra bien sûr de Tisserand (José Garcia), personnage pathétique, qui nous fait hésiter entre le rire et les larmes à chacune de ses apparitions. Lire l'avis à propos de Extension du domaine de la lutte

Avatar Leatherface
7
Leatherface ·

L'effondrement

Hoo, ça aurait pu être bien. En plus j'aime bien Harel. Le scénario est assez peu palpitant : il se passe pas grand chose, la plupart du temps on voit juste un gars silencieux pendant qu'une voix off nous emmerde avec un texte peu intéressant, ne servant qu'à émettre des convictions bien personnelles, peu remises en question et comportant quelques raccourcis malheureux. Par moment il... Lire la critique de Extension du domaine de la lutte

1
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·