Eyenakidevraiharetédefairedéfilmnull

Avis sur Eyjafjallajökull

Avatar Moorhuhn
Critique publiée par le

J'imagine la réunion entre les scénaristes du film avant sa réalisation. "Hé Michel t'as vu le volcan qui paralyse l'Europe, il a un nom rigolo hein ouais?", ce à quoi son collègue Jean-Jacques a répondu "Ouais, honk honk honk, et si on en faisait un film?" "Oh oui déliiiiiiiiiree" rétorqua Dylan, le stagiaire. De cette réunion riche en idées est né un film: Eyjafjallajökull (merci à la fonction copier/coller).

Avertissement : Attention, ce film est susceptible de vous prendre pour des cons et d'assassiner
sauvagement ce qui reste de votre cervelle en lambeaux.

Du coup nous voici avec un film ayant pour toile de fond l'éruption du volcan connue pour avoir bloqué le trafic aérien pendant de longues journées. Deux ex-époux doivent se rendre en Grèce pour assister au mariage de leur fille et bien entendu, ceux-ci se détestent. Et bien entendu 2, le retour, ils devront s'entraider afin d'arriver à destination à temps, tout en prenant soin de se pourrir la vie durant cette aventure.

On se retrouve dans une comédie française typique du XXIème siècle qui délaisse quelconque acheminement scénaristique pour proposer une succession de sketchs poussifs et rien de plus. Donc voici une fois encore un problème récurrent de la comédie française moderne: il n'y a pas de scénario.
La comédie est un genre qui nécessite quand même une certaine qualité d'écriture, qu'elle soit au niveau de l'histoire, des personnages et plus généralement de l'enchaînement de chaque séquence du récit. Mais là on te balance direct dans le bain avec des personnages stéréotypés qui ne prennent jamais le temps d'exister et sont crispants au possible. Le film n'ira jamais plus loin que la petite guéguerre entre divorcés, à base de vacheries et de dialogues écrits par des élèves de CP.

Nous revoilà donc sans surprise dans un énième truc formaté par TF1 et destiné au spectateur lambda qui tombera dans les pièges du marketing en pensant aller voir quelque chose de sympathique. TOUS, absolument tous les acteurs en font des tonnes et bon sang ce que c'est pénible. Valérie Bonneton doit être la bonne femme la plus exécrable que j'ai pu voir au cinéma depuis 10 ans. Et en plus c'était à croire qu'il y avait une mention dans son contrat explicitant qu'il fallait montrer une partie de ses miches à l'écran (mais une partie seulement hein, et heureusement d'ailleurs...)
Elle hurle, elle grimace, elle est irritable et surtout on s'en fout. Et ça ne s'arrange pas non plus pour Dany Boon qui continue dans la voie de la médiocrité. Enfin vu le cachet qu'il a du toucher, je le comprends quelque part. La merde c'est rentable.

Puis il n'y a aucune idée de comédie, c'est juste lourd, lent, horripilant, horriblement chiant. Quand on est pas dans le gag éculé, on tombe dans la caricature la plus grotesque. Ce foutage de gueule des autres pays européens quoi... Les albanais montrés comme étant des sauvages, les polices locales incompétentes... En plus d'être passablement raté au niveau de l'humour, ce film se permet d'être ouvertement méprisant envers les populations du Sud-est de l'Europe. C'est le bouquet. Quitte à user du cliché, autant le faire avec finesse et talent. Mais là ça tombe dans la moquerie gratuite. C'est stupide, sans intérêt, insultant. Ce n'est juste pas tolérable de voir ça au cinéma.

Puis la mise en scène sérieux... Entre les gros plans dégueulasses sur Bonneton, le côté carte postale pour les nuls et les cadrages faits à la va-vite, on est servis. Sans oublier le montage hideux, notamment à la fin où Boon chante une chanson à sa fille et qu'on enchaîne trois fois sur le visage de celle-ci qui fait semblant de jouer l'émotion (oups j'ai spoilé, hihihi). Mais merde quoi, c'est pourtant pas compliqué de bien filmer. Enfin vu la gueule du scénario et des personnages, l'ensemble a au moins le mérite d'être cohérent.
Je ne sauverai qu'un seul truc dans ce film, c'est Denis Ménochet. Les moments où il apparaissait en adepte de Jésus ont été les seuls où je n'ai pas souffert et même esquissé un sourire. Ce qui n'est pas le cas du reste malheureusement, qui navigue entre le mauvais goût et les gags clichés sans saveur (trololol ma fame ronfle et jla fé tonbé du lit, hihi). Ce film s'est foutu de ma gueule pendant 1h30.

Eyjamachintrucnull est un torche-cul, le genre de tumeurs qui poussent sans cesse dans le paysage du cinéma français et lui donnent mauvaise réputation auprès des profanes. Ca m'énerve de voir que ce truc fait plus d'entrées que de vrais films français. En tout cas retenez bien ce nom: Alexandre Coffre. Car ce tocard reviendra certainement nous anesthésier mentalement avec ses nouvelles comédies à l'avenir. Même un clip des One Direction est moins abrutissant que ce truc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1874 fois
53 apprécient · 2 n'apprécient pas

Moorhuhn a ajouté ce film à 2 listes Eyjafjallajökull

Autres actions de Moorhuhn Eyjafjallajökull