Avis sur

Fantômas se déchaîne par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Fantômas se déchaîne est une comédie d'aventure franco-italien réalisé par André Hunebelle qui met en scéne (pour la seconde fois) les aventures du commissaire Juve et du journaliste Fandor contre Fantômas... un personnage de fiction créé par Pierre Souvestre et Marcel Allain (1910-1911) modernisé par Jean Halain et Pierre Foucaud sur une très bonne musique composée par Michel Magne et des cascades réglés par Gil Delamare et les bagarres par Claude Carliez... Après un générique animé qui relate les précédentes aventures des protagonistes, le film s'ouvre sur la décoration trop hâtive du commissaire Juve (toujours joué par le formidable Louis De Funès) par un ministre (joué par Robert Le Béal... acteur de second plan qu'on a put voir dans une centaine de films dont Une ravissante idiote de Édouard Molinaro ou il joue le capitaine Fellow)... mais Fantômas (doublé toujours par la superbe voix de Raymond Pellegrin) disparu depuis plus d'un an resurgit en enlevant des scientifiques dont les professeurs Marchand (joué par Albert Dagnant... vu dans Le Tigre aime la chair fraîche de Claude Chabrol) et Lefebvre (personnalisé par Jean Marais) pour s'approprier leurs invention : le rayon télépathique permettant de contrôler la pensée humaine... grace auquel il deviendra le Maitre du Monde... Mais heureusement que le journaliste Jérôme Fandor (toujours joué par Jean Marais) aidée de sa fiancée la photographe Hélène Gurn (toujours jouée par Mylène Demongeot qui est beaucoup moins potiche que dans le film précédent) laquelle est (cette fois ci) flanquée de son petit frère très facétieux Michel alias Michou (joué par le tout jeune Olivier de Funès dont c'est le premier role)... et le commissaire Juve assisté de son souffre douleur l'inspecteur Michel Bertrand (toujours joué par Jacques Dynam) sont là pour le contrecarré... Rempli de gadgets (Véhicule robotisé explosif, déguisements du commissaire Juve, cigares pistolets, pommeau de douche micro, béquille mitraillette et déesse volante), décors très kitch (le repaire de Fantômas situé sous un volcan est créé par Max Douy), dialogues surréalistes entre Juve et Bertrand (un magnifique duo qui apporte un gros plus au long métrage), et un Louis De Funès qui éclipse définitivement Jean Marais... Ce film tournée en grosse parti a Rome (les prises de vues du Volcan du Vésuve, sont extraites du film documentaire Les Rendez-vous du diable d'Haroun Tazieff) est le chainon manquant entre James Bond (A noter que certains gadgets inventés pour Fantômas se déchaîne sont apparus plusieurs années plus tard dans les films de James Bond (On ne vit que deux fois (1967) pour la cigarette piégée et le décor du Volcan... L'Homme au pistolet d'or (1974) pour la voiture volante... hasards ou pas ?... surtout que le chef décorateur Max Douy sera celui de Moonraker en 1979) et la Panthère rose (certains gags font penser a ceux entre Clouseau et Hercule LaJoy dans Quand l'inspecteur s'emmêle (1964)...) ce qui fait de ce divertissement un véritable gros plaisir coupable jouissif et très plaisant... qui est toute aussi de très bonne facture que le film précédent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 446 fois
2 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Eric31 Fantômas se déchaîne