Affiche Fargo

Critiques de Fargo

Film de et (1996)

Faits d'hiver

Un grand classique des frères Coen vu tardivement (et à la rigueur tant mieux), ce qui me permet d’apprécier pleinement sa cruelle ironie, son cynisme pourtant non exempt d’une lueur d’espoir ; et de me rendre à l’évidence quant à l’indiscutable —pour ne pas dire irréfutable— connerie humaine dépeinte au travers d’un film aux décors aussi blanc neigeux que la noirceur des actes qui s’y... Lire l'avis à propos de Fargo

153 23
Avatar real_folk_blues
8
real_folk_blues ·

L'effet boule de neige

Un jour, à force, des gens vont en avoir marre mais la neige, purée... J'étais en sixième . De jolis cheveux qui tombaient en cascades de glace sur mes épaules de puceau. De glace parce que c'était pas soyeux et souple comme la chevelure de Dave Mustaine mais massif et compact. C'était plus proche de Slash. Une version maghrébine de Slash. Si j'avais eu le courage à l'époque et la nature de... Lire l'avis à propos de Fargo

105 23
Avatar DjeeVanCleef
9
DjeeVanCleef ·

Le rouge et le noir.

En grand fan juvénile de Steve Buscemi, j'ai découvert "Fargo" à l'âge de treize ans et le verdict fut sans appel: je me suis fais chier comme un rat mort, n'y trouvant pas la violence décomplexée que je cherchais. Devant les encouragements de mon frère ainé qui jurait sur le calendrier de Kim Basinger que "Fargo" était, je cite: "un film de puta madre", j'ai retenté ma chance une petite poignée... Lire la critique de Fargo

132 37
Avatar Gand-Alf
10
Gand-Alf ·

Et si je kidnappais ma femme ?

Les films des frères Coen montrent souvent des personnages ordinaires (de l'Amérique profonde... mais vraiment très profonde) pris dans des situations qui les dépassent. L'histoire va ici très loin. un homme organise le kidnapping de sa propre femme (comme ça, le riche beau-père paie la rançon, et lui empoche l'argent). pour ce faire, il fait appel aux se(r)vices de deux minables qui vont se... Lire l'avis à propos de Fargo

36
Avatar SanFelice
9
SanFelice ·

Oh yah

Jerry Lundegaard est un minable vendeur de voitures d'occasion. Il échafaude un plan : faire enlever sa femme par deux malfrats et rançonner son beau-père. Rien ne se passera comme prévu ... Joel et Ethan Coen sont sans égal quand il s'agit de dépeindre une galerie de losers pittoresques, du psychopathe calme (Peter Stormrare) à la pile électrique (Steve Buscemi) en passant par le minable... Lire l'avis à propos de Fargo

37 5
Avatar Jackal
8
Jackal ·

Vertiges de la lose

Fargo, c’est avant tout une ligne droite, cette saignée grisâtre dans la neige qui trace avec une mélancolie infinie une direction unique, aussi tragique que pathétique. Les protagonistes ont beau faire tous les détours possibles, comme William H. Macy par ses circonvolutions sur un parking ou les branquignoles qu’il emploie dans leurs échanges... Lire l'avis à propos de Fargo

94 17
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Pour un million, t’as plus rien.

S’il y a bien une chose dont je suis sûr, c’est que les frères Coen savent faire des films: 16 films pour une moyenne sur SC de 7,03 ; CQFD. Leur principal point fort est un excellent humour, ne se résumant pas à des clichés ou se situant sous la ceinture, tant au niveau des dialogues que des situations. Fargo n’échappe pas à la règle. Imaginez un looser invétéré du... Lire la critique de Fargo

45 11
Avatar Vincent_Ruozzi
9
Vincent_Ruozzi ·

Trois carrés noirs sur fond blanc

Fargo est l'ascension criminelle fulgurante de deux imbéciles, couple miroir de celui de De sang-froid, Perry et Dick. Fargo est la chute inéluctable d'un homme sans histoires, et sans histoire, oserais-dire, auquel personne ne se serait intéressé, s'il n'avait eu tant de problèmes d'argent. Un alter ego de Jean-Claude Romand, dans L'adversaire. Fargo est un film noir à l'ambiance ouateuse,... Lire l'avis à propos de Fargo

71 20
Avatar palouka
9
palouka ·

Critique de Fargo par Acco

Un bijou d'humour noir. Le scénario est fou. Il fallait oser l'avertissement du début, précisant qu'il s'agit d'une histoire vraie alors le générique final confirme que l'on a bien affaire à une fiction. Il y a de quoi se retrouver dans l'embarras face à un tel fait divers complètement déglingué. Avant tout, ce film est un ramassis de beaux connards. Jerry, corrompu jusqu'au cou, est prêt à... Lire l'avis à propos de Fargo

28
Avatar Acco
8
Acco ·

De la neige, de la neige...Encore de la neige.

De la neige, de la neige...Encore de la neige. Hiver 87. Jerry Lundegaard vendeur automobile triste comme la pluie et pris à la gorge pour de sombres affaires de pognon, décide de faire la connerie de sa vie en engageant Carl et Gaear, deux petites frappes complètement paumés,truands au rabais et encore plus cons qu'leurs pieds. En effet Jerry a l'idée du siècle. Faire kidnapper sa femme pour... Lire l'avis à propos de Fargo

87 4
Avatar Ze Big Nowhere
9
Ze Big Nowhere ·