On reboote ? On reboote.

Avis sur Fast & Furious 4

Avatar kwyxz
Critique publiée par le

"On oublie tout et on recommence" semble être la devise de ce nouvel épisode de la saga aux bagnoles vrombissantes. C'est en effet un complet retour aux fondamentaux : exit le personnage nullissime de l'épisode Tokyoïte, on fait un petit geste pour Sung Kang qu'on inclut au début du film histoire de quand même inscrire le film dans la série, mais pour le reste on revient au premier épisode et on fait comme si le deuxième n'avait pas existé. Pour l'instant.

Brian est donc de retour dans la police, il est même au FBI, Dom revient aux USA après une longue période d'exil suite à un événement tragique, puis il infiltre une organisation criminelle en même temps que Brian - qui, entre temps, serre de nouveau la sœur de Dom - et ils déjouent le plan des criminels ce qui permet de soulager la conscience de Dom. Et hop, voilà comment je te relance une franchise. C'est bien simple, le titre VO n'est même pas numéroté et s'appelle tout simplement "Fast and Furious" - sans les "the" du premier.

C'est un retour finalement assez sans prise de risques dans cet univers parallèle où un tas de gens sont passionnés par les courses de jacky tuning, tout particulièrement la totalité des mannequins que peut compter la ville de Los Angeles. C'est bien simple, il n'y a que des bombasses intersidérales, tellement que chaque conducteur en a trois par bras, c'est pas du tout abusé. Et puisqu'on parle de bombasse, le film est aussi la première apparition de Gal Gadot dans un blockbuster, la pauvrette se fait friendzonner par Vin Diesel, c'est quand même moche la vie.

Au moins y'a une vague histoire de méchants mexicains traficants. Ça change des intrigues de lycéens nulles du précédent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 318 fois
2 apprécient

Autres actions de kwyxz Fast & Furious 4