Vous voulez choper des loups il faut d'autres loups...Nous allons chasser.

Avis sur Fast & Furious 6

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

J'ignore si tout le monde l'a fait ou pas mais après le générique de fin du cinquième opus, on voit une scène où le personnage joué par Eva Mendes dans le second opus remet une photo d'une Letty Toretto vivante à Luke Hobbs. Cette scène annonce direct la couleur, cela indique clairement qu'une suite allait voir le jour et que ce sixième opus allait pas mal se concentrer sur la retrouvaille étonnante d'une Letty à moitié amnésique. C'est donc parti pour une nouvelle aventure furieuse et routière pour Dominic Toretto et son équipe, face à une bande de malfaiteurs qui savent aussi piloter des bolides qui roulent à fond la caisse.

Le combat semble donc serré, cela risque d'être une production bien prometteuse et pour le dire directement, c'est bien exactement le genre de spectacle auquel je m'attendais. Comme c'est le réalisateur Justin Lin qui est de nouveau derrière la caméra, on retrouve pas mal d'ingrédients qui ont fait le succès du précédent opus. Ce n'est plus exactement un nouveau souffle qu'on visionne dans cette production mais plutôt une exploitation plus profonde du sujet de base. Je dirais bien que cette licence est bien partie pour emprunter exactement la même voie que celle de la saga Mission Impossible, c'est-à-dire plus de cascades, plus de manœuvres de voitures impressionnantes et plus de scènes musclées et carabinées.

Oui ! On quitte totalement le côté sérieux et réaliste des premiers épisodes, maintenant on est plus sur des enchaînements de scènes de cascades qui défient les lois de la physique. Cela avait déjà commencé un peu à partir du quatrième et ça s'est un peu plus amplifié dans le cinquième opus. Commençons par ce qui est le plus essentiel de cette licence, le casting. On retrouve les personnages les plus emblématiques de la licence tels que Dom Toretto, Brian O'Connor, Letty Toretto, Luke Hobbs ou Roman Pierce. Rien de nouveau sur ce côté-là, ce sont les mêmes protagonistes qui se mettent dans le feu de l'action.

Sur le reste du casting, je n'ai pas grand à chose à dire mise à part le fait que l'acteur Luke Evans incarne un antagoniste très convaincant, imprévisible et calculateur, le tout avec une très belle gueule de truand. Quant à la qualité visuelle, c'est presque identique à celle du précédent opus mais avec plus d'intensité et d'explosivité. Comme je l'ai dit un peu plus haut dans ma critique, on s'en fout carrément de tout ce qui est normal ou logique, c'est maintenant du pure divertissement sans prise de tête. La scène finale avec la piste d'avion la plus longue du monde n'était pas vraiment une surprise pour moi quand on voit un Hummer qui roule exactement à la même vitesse que celle d'une voiture type Formule 1 au début de la production.

On peut donc se dire que c'est du foutage de gueule, que la franchise a perdu tout son sens et que ce n'est plus la peine de continuer ainsi. Bien au contraire, le cinéma est un divertissement où tout est permis à partir du moment quand un film apporte ce qu'un public est venu chercher, du moins pour ceux qui cherchent vraiment le plaisir de visionner un film. Et ce sixième opus remplit très bien son objectif, d'autant que c'est un film d'action qui se regarde avec un rythme conforme à nos attentes, même si on regrette énormément le côté sérieux du premier ou celui du sensationnel précédent opus. 7/10

Si vous êtes aussi forte en vrai que sur papier, on va s'entendre à merveille.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 111 fois
11 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 26 listes Fast & Furious 6

Autres actions de LeTigre Fast & Furious 6