Un magnifique hommage cinématographique pour Paul Walker !

Avis sur Fast & Furious 7

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Ce septième volet de la franchise Fast & Furious a fortement marqué les esprits pour la simple et bonne raison que le tournage a connu un terrible et tragique événement : La mort de Paul Walker. Eh oui ! Ce drame s'est produit pendant le tournage, dont presque la moitié des scènes avec ce dernier ont été tournées. Cela a foutu une désorganisation totale pour l'équipe technique et de fortes inquiétudes pour les fans. Suite à cette mauvaise nouvelle, on était tous en train de se demander ce qui va se passer : Cet épisode va-t-il être annulé ? Doit-on réécrire le scénario ? Doit-on retirer le personnage joué par Paul Walker ?

Bref ! Je n'ose pas imaginer le cauchemar qui a dû régner dans les studios. Fort heureusement, les producteurs ont trouvé sans aucun doute la meilleure des idées pour régler définitivement le problème, recruter les frères du défunt acteur, les faire jouer dans les scènes à tourner tout en appliquant numériquement le visage de Paul Walker sur eux. C'était probablement l'idée du siècle ! Les moyens le permettaient de le faire correctement et ce genre de procédé a été réalisé maintes fois dans plein d'autres films comme le film mythique Gladiator pour le cas de l'acteur Oliver Reed. Du coup, la sortie du film a seulement été repoussée mais pas annulée.

Suite au visionnage, l'opération semble être une réussite totale. On ne voit aucune différence entre le vrai acteur et ses frères. Par contre, je voyais un autre problème qui concernait plus les scènes musclées. Il faut savoir que le tournage d'un Fast & Furious s'est toujours déroulé de la manière suivante : On tourne d'abord les scènes de conversation, puis les scènes d'action. Cela pouvait être problématique si les frères ne travaillaient pas dans le milieu du cinéma, et encore plus dans celui de l'action. Par chance, l'un des frères était cascadeur et c'est probablement lui qui a réalisé les scènes musclées dans lesquelles Paul Walker devait intervenir.

Et il fallait vraiment qu'il y ait un cascadeur pour remplacer Paul Walker. Dans ce septième opus, le protagoniste incarné par ce dernier a le malheur de se mesurer régulièrement à un redoutable expert des arts martiaux comme Tony Jaa, autant vous dire que ce n'était pas à la portée de tout le monde si ce n'était pas le vrai acteur qui devait le faire. C'est donc un autre problème qui a été réglé avec professionnalisme et le tournage ne pouvait que mieux se terminer. Il suffisait juste de changer la fin du scénario pour faire quitter avec bonté et respect le regretté Paul Walker de la saga. Sur ce point, c'est bien fait et le message a été bien été transmis. Bon ! Qu'est que je pense du reste de la production ?

Pour être direct avec vous ! C'est à peu près le même genre de spectacle que celui du précédent opus qu'on visionne, avec surtout une exploitation assez grossière des cascades qui défient gravement et incroyablement les lois de la physique. On croyait avoir tout vu dans le sixième opus mais non, ça va encore plus loin dans le délire, on fait tomber des bagnoles en parachute, on fait voler une voiture entre deux tours et on utilise carrément un drone pour poursuivre des bolides dans une grande ville comme Los Angeles.

Cela ne fait que confirmer ce que je pensais de la franchise depuis un bon moment, la saga emprunte la même direction que celle de Mission Impossible, c'est-à-dire plus d'action, plus de cascade et plus de sensation. Concernant le casting, il y a pas mal de nouveauté. Vin Diesel, Paul Walker, Michelle Rodriguez et compagnie retrouvent respectueusement leurs personnages, tels qu'on les connaît depuis les premiers épisodes. Il y a surtout pas mal de nouveaux acteurs qui rentrent dans la franchise comme un Kurt Russel qui interprète un agent spécial très mystérieux, un Tony Jaa qui casse la gueule à Paul Walker où à ses frères et notamment un Jason Statham qui a tout à fait l'allure et l'élégance d'un mec vengeur qui ne rigole pas du tout (La séquence dans l'hôpital est déjà une excellente introduction le concernant).

C'est la seconde fois qu'il campe un rôle d’antagoniste et très franchement, il est très convaincant, peut-être pas aussi étonnant que Luke Evans l'était dans le précédent opus mais il est bon. En plus, Jason Statham nous offre un magnifique combat bien punchy avec le redoutable The Rock, un véritable plaisir pour nos yeux, même si je garde une préférence pour celui entre Dwayne Johnson et Vin Diesel dans le cinquième opus. Personnellement ! Ce n'est pas le casting qui m'a le plus surpris mais plutôt le choix du réalisateur.

Je ne vois vraiment pas comment les producteurs ont confié un projet de tuning à un expert de films d'horreur comme James Wan, ça me semble incohérent et stupide. Néanmoins, James Wan savait probablement dans quoi il s'était engagé et en fonction de ce que j'ai vu, il a fait un très bon boulot. Il a été sérieux, bien appliqué et très méthodique, je n'ai rien vu de dérangeant pendant le visionnage, les scènes d'action sont impeccables et le rythme est très accrocheur.

Ce septième opus tient parfaitement ses promesses. L'essentiel est là, c'est un véritable festival de cascades bien menées du début jusqu'à la fin, de tension meurtrière et de conflit très sensible. C'est pratiquement un résultat visuel et technique identique à celui du précédent volet, ni plus, ni moins. 7/10

Tu crois que je suis venu pour un combat de rue ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 165 fois
10 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 32 listes Fast & Furious 7

Autres actions de LeTigre Fast & Furious 7