Fast & Furious 8 !

Avis sur Fast & Furious 8

Avatar David Rumeaux
Critique publiée par le

Je l’attendais ce Fast & Furious 8. Pour voir ce que donnerait le début de cette nouvelle trilogie annoncée. Parceque j’y croyais moi au départ…

Alors qu’ils coulent des jours heureux à Cuba, Dom & Letty vont se retrouver confronté à une menace. En effet, Dom croise Cypher qui lui propose de le rejoindre et de se lever contre sa « famille ». Ce qu’il refuse avant qu’elle lui montre une photo qui va le pousser à accepter. Et voici la famille de Dom qui va être obligé de le stopper…

En soi, le pitch aurait pû être intéressant mais il sombre bien vite. Déjà parceque l’élément qui déclenche ce changement de clan n’est pas cohérent avec le reste de la saga, mais aussi parceque le film tourne vite à un thriller motorisé, de la cybercriminalité, et un désir de dominer le monde. On s’approche dangereusement du nanar par instant… Un autre fait d’importance pose probléme : Vin Diesel. S’il est trés clairement le moins bon acteur de tout le casting, c’est flagrant ici et ça confirme un fait : L’âme de la saga n’a jamais été Dominic Toretto mais bel et bien Brian O’Conner.

Et on touche là à un autre probléme qui rend l’acteur (et donc par extension son personnage dans la saga) de plus en plus antipathique : il vend son fim en rappelant constamment qu’il s’agit d’un hommage à Paul Walker. Au point qu’on se sentirait presque coupable de ne pas aller le voir. Un moyen franchement malhonnête de faire la promo de son film. Si on ajoute à cela des déclarations et attitudes en interview (machisme et sexisme récurrent, qui ont entrainés diverses engueulades avec Charlize Theron) et sur le plateau (Dwayne Johnson ne t’entendras pas du tout avec lui, le qualifiant de plus de chochotte… comme Matthieu Kassovitz avant lui) pour le moins douteuse, on en vient à espérer qu’il disparaitra de la saga…

Cette déchéance entraine également celle du personnage de Letty, transparent, mais également un hommage raté en fin de film où l’acteur (et scénariste non avoué au vu de son influence sur la saga) confond acteur et personnage. Et au delà de ça ? Heureusement le réalisateur nous offre quelques moments de bravoure en terme d’action en profitant au maximum de la présence de Dwayne Johnson et de Jason Statham, qui sont clairement les deux attractions du film !

Le deuxiéme jour également de ses talents comiques et s’avére être une excellent surprise notamment lors d’une derniére scéne d’action mémorable ! La partie cybercriminalité offre aussi quelques excellents passages avec notamment le hack de milliers de voitures transformés pour le coup en véritable zombies mécaniques ! Des séquences qui sauvent le film de la débâcle et lui permette de rester divertissant. Mais si la saga doit continuer, merci d’en écart Vin Diesel… parceque là je commence à douter du côté « volontaire » du nanardesque XxX Reactivated...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 405 fois
4 apprécient

David Rumeaux a ajouté ce film à 1 liste Fast & Furious 8

  • Films
    Affiche Resident Evil : Extinction

    Salles & Canapé 2017

    Avec : Resident Evil : Extinction, Resident Evil : Afterlife, Resident Evil : Retribution, Le Fondateur,

Autres actions de David Rumeaux Fast & Furious 8