Echauffement climatique

Avis sur Fast & Furious 8

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

C'est quand même fou de voir cette franchise rapporter toujours plus d'argent. Ce doit être un cas unique d'arriver au 8ème volet avec l'assurance que ça rapportera beaucoup d'argent au cinéma, même en DVD ! D'ailleurs c'est bien simple, la prod' se permet d'avoir toujours plus d'acteurs connus (avec Statham, Russel, Theron et Mirren). C'est dingue !

Malheureusement, ce n'est pas le meilleur épisode. L'intrigue est assez mauvaise. En fait, on est dans le cas typique du cul entre deux chaises. D'un côté la prod' veut assurer le divertissement avec des passages purement spectaculaires et d'un autre ils veulent montrer que c'est aussi du sérieux, pas juste de la déconnade, après tout ça parle de 'famille'... sauf que l'aspect dramatique paraît superficiel au point d'en être dérisoire par moment tant c'est forcé. Quant au spectaculaire, je l'ai trouvé pauvre.

En effet, les scènes d'action, pas très nombreuses, ne sont pas très inventives, pas très intéressante.S Parce que tout va trop vite, il y a tellement de scènes. Des scènes pas toujours utiles en plus. parce qu'alambiquer ainsi l'intrigue, ce n'était pas nécessaire. Surtout si c'est pour à la fin jouer la carte de la surprise (avec flashback explicatif à l'appui). Pour en revenir aux scènes d'action, j'ai tout de même apprécié l'évasion, même si ça n'a rien à voir avec les bolides. C'est le seul moment où les auteurs se sortent un peu les doigts du trou de balle.

Les personnages sont toujours plus nombreux. Ce qui veut dire qu'ils sont tous très peu exploités. Je pense qu'hormis les 3 têtes d'affiche, les acteurs n'ont pas plus de 10 minutes à l'écran chacun. C'est agaçant, parce qu'on dirait a que l'équipe se laisse influencer par les séries. Sauf que dans une série, il y a par exemple 10x50mn. 1x2h10, c'est peu pour jongler avec autant de personnages. Pour aller plus vite, les auteurs se reposent de leurs acquis, voire en abusent dangereusement, si bien que les personnages deviennent de pâles copies de ce qu'ils ont été par le passé.

La mise en scène n'est pas entièrement satisfaisante non plus. L'action n'est pas parfaitement lisible, la gestion de l'espace est hasardeuse (on note même un manque de continuité d'un plan à l'autre lors des courses poursuites). Si la scène d'évasion reste sympa, il y a tout de même des passages très obscurs, où la chorégraphie est illisible. Les courses en soi ne sont pas très palpitantes non plus, y compris la scène finale face au sous-marin. Le côté explosif n'est pas bien amené, la faute aux CGI qui permettent aux auteurs de tout faire et donc les aveuglent en ce qui concerne le rythme, la manière d'amener les choses, de faire attendre le spectateur pour mieux lui procurer du plaisir plus tard (un peu comme une bonne pipe).

Les effets spéciaux sont parfois très moches (la voiture en flamme lors de la première course-poursuite, l'attaque du sous-marin). Il reste quelques cascades réelles, heureusement, mais depuis le départ de Justin Lin, la prod en revient de plus en plus au numérique, malheureusement. Il y a des choses correctes quand même, mais on retiendra surtout les mauvais effets.

Le casting est impressionnant. Bon, on doit toujours se coltiner ceux qui sont là depuis le début (sauf le flic, là, Paul Walker, il a bien fait de se barrer lui !) et ce sont pas vraiment les meilleurs acteurs du monde, mais au moins, le succès de la franchise attire les cachetonneurs comme Kurt Russel où, de manière plus inattendue, Helen Mirren. Puis Statham est quand même chouette. The Rock se débrouille bien, il est capable d'auto-dérision, ça fait plaisir. Theron, par contre, c'est le gouffre : déjà sa moumoute qui me fait penser à la scène du calamar dans podium (https://www.dailymotion.com/video/xurko_extrait-4-poelvoorde-podium_people), ensuite sa prestation tout simplement digne d'un bon p'tit razzie award. Mais le plus mauvais, c'est Vin Diesel (suivi de près par Michelle Rodriguez) qui a ici l'occasion de briller dans des scènes plus dramatiques (la scène où il pleure est à mourir de rire).

Bref, c'est vraiment pas glorieux. Et c'est dommage parce que mine de rien, l'univers de cete franchise est intéressant et mériterait d'être exploité adéquatement (sans se prendre la tête) ; on pourrait très bien se consacrer à un des personnages secondaires et oublier tous les autres dans chaque suite (pour moi le "Tokyo drift" est une belle respiration et ça manque) mais évidemment ça ne serait pas très bankable, enfin... sait-on jamais, après tout, s'ils font bien le job et qu'ils le vendent bien. Parce que se retaper la même bande de 10 crevards dans chaque films, avoir la moitié qui fait la quiche pendant la moitié du film, c'est franchement exaspérant. Et puis en plus on sent que les créateurs essaient de trouver des idées toujours plus 'originales' pour justifier le ralliement alors que c'est typiquement le genre de film où tout devrait être simple et couler de source, où les auteurs devraient revenir à l'essentiel d'une narration, exploiter le côté brut qui lui est lié. Dommage, vraiment...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 245 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Fast & Furious 8