Overdose de Family.

Avis sur Fast & Furious 8

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

Après le septième volet, et le drame qui a endeuillé le tournage, on pensait que la série perdrait de sa vitesse, mais plus ça va, plus les scénaristes poussent le potard de la connerie à des niveaux stratosphériques.
Ce 7/10 est ce que j'appelle du plaisir coupable, car si on veut chercher les défauts, ils sont là ; des acteurs qui semblent souffrir de paralysie faciale, du numérique à tout bout de champ, une répétition du mot family qui donne envie de faire un carnage, et une histoire bête comme ses roues.

Mais pourtant, sous ces défauts, je me suis énormément amusé, car pour les scènes d'action qu'il y a, c'est tellement n'importe quoi, comme les volets précédents, qu'il faut se laisser porter par ce côté débile, dégénérescent, que c'est un pur bonheur. On voir bien que Charlize Theron, avec ses dreadlocks, s'amuse comme une folle à faire les méchantes, la connivence entre Dwayne Johnson (qui fait des haltères avec un banc en pierre !) et Jason Statham qu'on a envie de voir davantage développée, et que Vin Diesel semble plus constipé que jamais avec ses habits taille XXS.
J'avoue que toute la partie sur la banquise, avec ce final enflammé, m'a fait pleurer des larmes de rire, car dans ce plan-là, plus que jamais, le mot family prend toute sa dimension, qu'importe que Vin Diesel ait tous voulu les trahir.
Il y a aussi la surprise de voir Helen Mirren (qui joue la maman de Jason Statham !), Scott Eastwood (qui est le nouveau bouffon de la série après Tyrese Gibson), Kurt Russell qui passe vite fait, et mine de rien, un dernier plan qui rend hommage de belle façon au personnage de Paul Walker.

C'est peut-être un peu moins bon que le septième épisode, qui avait aussi pour lui le côté émotif avec la disparition de l'acteur, mais tant que ce côté débile reste présent, je suis prêt au débranchage de cerveau une fois tous les deux ans.
Mais comme je le disais, j'attends maintenant un film avec Jason Statham et Dwayne Johnson, car niveau testostérone, ça devrait valoir son pesant de grosses couilles !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 214 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Boubakar Fast & Furious 8