Le flocon de neige.

Avis sur Fast & Furious : Hobbs & Shaw

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Deux ans après la sortie du Blockbuster Fast and Furious 8, voici le premier spin-off de la saga Fast and Furious qui met en vedette les faux frères chauves de la castagne, les cogneurs de la fanfaronnade, le binôme or not binôme, Hobbs & Shaw, Luke Hobbs/Dwayne Johnson (Le Roi Scorpion, Skyscraper) et Deckard Shaw/Jason Statham (Arnaques, Crimes et Botanique, En eaux troubles).
Au colossale budget de 200 millions de dollars, les deux stars de l'action également producteurs avec le scénariste de la franchise, Chris Morgan s'offrent dans ce thriller d'action les services survitaminés de l'ex-cascadeur et coordinateur de cascades, le cinéaste David Leitch (Atomic Blonde, Deadpool 2).

Alors là plutôt crever !

Les deux durs à cuir de l'espionnage que tout oppose doivent unir leurs forces pour retrouver la piste d'un virus mortel disparu avec l'une des agents du MI6.
Dans les seconds rôles, nous retrouvons le Bad Guy génétiquement modifié de l'histoire, le Superman noir Idris Elba (Belle Maman, La Montagne entre nous) ainsi que Vanessa Kirby (Jupiter : Le Destin de l'univers, Mission impossible : Fallout) qui interpréte la petite sœur des frères Shaw. Sans oublier Eddie Marsan (Le Nouveau Monde, Deadpool 2), Eiza González (Baby Driver, Alita : Battle Angel), Helen Mirren (Caligula, Anna), Cliff Curtis (L'Âme des guerriers, En eaux troubles), Eliana Sua, Rob Delaney (Monsieur moustache de Deadpool 2) et Lori Pelenise Tuisano. Ainsi que les nombreuses petites apparitions de Ryan Reynolds (Blade : Trinity, Life : Origine inconnue) dans deux rôles différents, Kevin Hart (Scary Movie 3, Jumanji : Bienvenue dans la jungle), Roman Reigns, Daniel Bernhardt (Bloodsport II, Kill Them All) et même Nathan Jones (L'honneur du dragon, Mad Max : Fury Road).

Et maintenant, je vais t'apprendre la vie !

Luke Hobbs est un fier agent des Services de Sécurité diplomatiques américains. Deckard Shaw est un ancien soldat d'élite de l'armée britannique devenu mercenaire. Vantards et arrogants, ces deux durs à cuire que tout oppose sont contraints pour une fois d'unir leurs forces afin de déjouer les plans de Brixton Lore. Cet anarchiste anglais, qui a développé un physique de surhomme grâce aux derniers progrès de la génétique, menace en effet d'utiliser une arme biologique ultrapuissante, qui pourrait entraîner la fin de l'espèce humaine telle qu'on la connaît.

Je t'en serre ?

Oui juste un doigt !

Voici le Blockbuster buddy movie de l'été Hobbs & Shaw qui nous permet de retrouver deux personnages haut en couleur de la famille Toretto en simple amuse-gueule pour faire patienter jusqu'à Fast and Furious 9, l'année prochaine ! Si l'intérêt de cette aventure est de voir encore se chamailler les deux Rois des bourres pifs à punchlines, elle nous permet également d'en savoir plus sur les relations compliquées avec leurs familles respectives. Cependant Leitch plombe son film de lourdeur humoristique, des copains en improvisations jusqu'au générique de fin (spoilers de Game of Thrones) avec d'abord son pote Reynolds qui interprète deux rôles différents, l'agent Locke (mixte agaçant de ses célèbres personnages de Michael Bryce/Hitman & Bodyguard et Wade Wilson/Deadpool) ainsi que la voix en V.O du patron de la puissante organisation secrète ETEON !
Je n'oublie pas non plus la participation moins pénible mais grotesque de Hart en marshal de l'air que nous impose le producteur Johnson qui en profite aussi pour présenter son cousin l'ancien multiple champion de la WWE, Roman Reigns/Joe Anoa'i. Puisque je suis en pleine information des acteurs participants, j'en profite pour inclure Daniel Bernhardt habituer depuis quelques années aux rôles de Bad Guy visible le temps d'une confrontation notamment dans les films de Leitch, John Wick & Atomic Blonde. Il fait face rapidement dans une scène avec deux comparses cascadeurs au producteur Statham, qu'il avait déjà affronté dans Parker en 2013. Les scènes d'action se multiplient et les courses-poursuites sont plus spectaculaires les unes que les autres cependant rien n'est à prendre au sérieux dans cet actionner décérébré et exagéré d'autoparodie où les affrontements physiques et autres morceaux d'anthologies familiales défient la gravité numérique. Même l'invulnérable Elba avec sa moto Transformers peine pour ne pas être un vilain caricatural, Kirby bien que sympathique dans son rôle du garçon manqué de la famille Shaw est constamment doublée, reste seulement et heureusement le duo The Rock & The Stath !

Bienvenue dans mon île !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 188 fois
7 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 12 listes Fast & Furious : Hobbs & Shaw

Autres actions de HITMAN Fast & Furious : Hobbs & Shaw