Affiche Faute d'amour

Critiques de Faute d'amour

Film de (2017)

aaaaargh....glaçant

Remarquez Zviaguintsev il avait déjà fait Leviathan qui se déroulait en Sibérie donc on a l'habitude de la glace avec lui. Mais içi la glace, elle est dans le coeur. Les images sont poignantes: ces parents qui se déchirent, ce gamin abandonné, ces humains qui s'agitent, dont la course est interrompue par des appels incessants du téléphone portable. Ce n'est certes pas un film réjouissant,... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar cezed
7
cezed ·

Une (belle) histoire au service d'une mise en scène

Quelques jours après avoir découvert Le retour, premier film d’Andrei Zviaguinstev, j’ai pu aller contempler en salle son dernier né, Faute d’amour. Contempler, c’est bien de cela dont il s’agit quand on évoque cette œuvre. Déjà particulièrement convaincant derrière la caméra en 2003 pour Le retour,... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar L9inhart
8
L9inhart ·

Russie sans but et sans espoirs

La très convaincante scène d'engueulade du premier quart-d'heure du film, acre, amère et cassante, nous le révèle : il n'y a plus une once d'affection entre Boris et Guénia, et, si amour ou passion un jour il y a eu, ils se sont depuis longtemps évanouis. Au cours de ces deux heures, bien peu sera fait pour nous donner envie d'aimer ces personnages. De Guénia, on saura tout, tout ce qui... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar AegonVII
7
AegonVII ·

"Faute d'amour" : Andrei Zviaguintsev signe un drame puissant à l'ampleur tragique.

La critique complète : http://cinecinephile.com/faute-damour-realise-andrei-zviaguintsev-sortie-de-seance-cinema/ Après Léviathan, Andrei Zviaguintsev revient avec son nouveau film Faute d’Amour (Loveless), présenté en cette année 2017 en compétition au Festival de Cannes et primé... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar Gaël Delachapelle
8
Gaël Delachapelle ·

Critique de Faute d'amour par ffred

J’ai découvert Andrey Zvyagintsey avec Elena, que j’avais adoré. Après le très beau Leviathan (prix du scénario), il était de nouveau à Cannes cette année avec ce Faute d’amour (prix du jury). D’ailleurs, tous ces films sont passés et été primés sur la Croisette sauf Le retour, son premier (Lion d’or à Venise). Voilà donc une nouvelle vision, toujours très noire, de la Russie d’aujourd’hui.... Lire la critique de Faute d'amour

1
Avatar ffred
9
ffred ·

“Guerre froide”

Dans leur appartement de classe moyenne aisée, Boris et Zhenya se déchirent, sans égards pour leur fils de 12 ans, Aliocha, témoin et victime. Un jour, le garçon disparaît. « On ne peut pas vivre sans amour ». Si conventionnelle est la réplique, mais au demeurant révélatrice. Les enfants malaimés d’hier sont aujourd’hui des parents négligents qui affichent avec fierté leur... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar CineFiliK
7
CineFiliK ·

Un déchirement familial qui marque ses spectateurs

A travers son histoire plutôt convenue, le réalisateur Andreï Zviaguintsev, nous entraîne dans un drame sombre et froid, à l’image de cette Russie peu accueillante et presque robotisée. La noirceur de son sujet, l’égoïsme évident des principaux protagonistes nous renvoit à une réalité qui fait mal à voir. Mais peut-on vraiment blâmer ces parents, égocentriques et peu empathiques ?... Lire la critique de Faute d'amour

Avatar Ecran-et-toile
7
Ecran-et-toile ·

Une réputation pas usurpée

D'abord et avant tout Zvyagintsev aime la caméra, ça se ressent a de nombreuses reprises et ça titille ce glande du cinéphile qui sommeille en nous chaque fois qu'il nous offre un plan un peu spécial: un travelling sur l'enfant qui se promène près d'une rivière, le premier plan sur l'école, les jeux avec les fenêtres. Côté scénario c'est intime et noir, glauque, mysogyne (?) même tant TOUTES... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar clecrom
8
clecrom ·

L'empreinte du Leviathan

« Dans Leviathan (2014), un squelette de baleine échoué sur la plage faisait office d’image de référence. On aurait cependant tort d’y voir une représentation symbolique du Leviathan, dragon des mers (Isaïe, 27:1), figure mythique dont on trouve les premières traces dans la Bible et qui a n’a cessé depuis de traverser les âges et les genres littéraires. En effet, ce n’est pas tant à... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar RayonVertCinema
6
RayonVertCinema ·

Critique de Faute d'amour par AnneM

Les environs de Saint Petersbourg, en 2012, à l’époque du fameux calendrier Maya annonçant la fin du monde, quelques mois avant la crise Ukrainienne. Un homme et une femme en train de divorcer, cherchent à vendre leur appartement et à trouver une solution pour leur fils de 12 ans, Aliocha, dont personne ne veut. Aliocha est le témoin caché de propos haineux et violents. Le... Lire l'avis à propos de Faute d'amour

Avatar AnneM
9
AnneM ·