Affiche Fear and Desire

Critiques de Fear and Desire

Film de (1953)

A field in nowhere

61 minutes pour tout dire : telle semble être la pression imposée à Kubrick (probablement par lui-même) pour ce galop d’essai qu’il reniera plus tard. Film ambitieux, maladroit et hétérogène, Fear & Desire n’est pas raté, n’est pas bouleversant non plus. Tout au plus peut-on, du haut de notre position dominante que l’histoire nous accorde, y voir quelques promesses de l’œuvre à venir. Dense et... Lire la critique de Fear and Desire

33
Avatar Sergent Pepper
6
Sergent Pepper ·

On Fire

Bénéficiant d'une excellente restauration, le premier film de Stanley Kubrick, Fear And Desire (il avait alors 25 ans) s'avère une petite déception. A sa vision, on comprend pourquoi le réalisateur d'Orange Mécanique l'a... Lire la critique de Fear and Desire

20
Avatar Docteur_Jivago
5
Docteur_Jivago ·

L'apparition de Nicolas Cage est sympa au moins

Pour son premier long métrage Kubrick aborde des thèmes comme la guerre, le désire, la peur et la folie, mais en dehors de ces thèmes qui nous rappel que l'on est bien dans un film de Kubrick le reste ne fait pas ressortir son talent et ce n'est pas pour rien que lui même a renié ce film . Montage simpliste, acteurs qui jouent vraiment mal ou qui sont mal dirigés je ne sais pas trop mais c'est... Lire l'avis à propos de Fear and Desire

17
Avatar Truman-
5
Truman- ·

Stanley Kubrick hors de ses films : certitudes, anecdotes et infamies.

(Les dix étoiles concernent l'Homme et l'Oeuvre de Stanley Kubrick) Sur Sens Critique, j'ai évoqué dans le désordre, dix films de Kubrick et fait impasse sur trois dont Stanley ne voulait plus rien entendre. Je ne parlerai pas de fear and desire par respect pour la mémoire de Stanley : il a fabriqué ce petit film, l'a renié et a voulu le faire disparaître.... Lire la critique de Fear and Desire

31 21
Avatar Bernard-Blaise Posso
10
Bernard-Blaise Posso ·

Critique de Fear and Desire par ghyom

Jamais je n'aurais pensé mettre une si mauvaise note à un film de Kubrick. Il faut cependant reconnaitre que ce film est bien comme l'annonçait Kubrick "un effort prétentieux et inepte". Si on y retrouve plusieurs des thèmes que Kubrick développera dans la suite de sa filmo et notamment dans Full Metal Jacket, il le fait de manière très maladroite entre voix-off pseudo philosophique et le... Lire la critique de Fear and Desire

9
Avatar ghyom
4
ghyom ·

l’éclosion d'une œuvre, et la naissance d’un génie

Comme dirait notre regretté président de la république, « On va pas s’mentir, on va s’dire les choses » : Fear and Desire n’est pas un bon film. Un Kubrick, mais pas un bon film. Mal fait, mal monté, avec des dialogues pas terribles du tout et une mise en scène à l’arrache. Et si on veut vraiment regarder les choses en face, Le Baiser du Tueur n’est pas un très grand film non plus. Kubrick ne... Lire la critique de Fear and Desire

15
Avatar ludovico
6
ludovico ·

Effort de guerre

Un soleil dur tape sur les volets métalliques. Au même moment, Stanley s’assoit, l’esprit content. C’est une période charnière dans la vie de Stanley Kubrick. Il vient de troquer momentanément ses casquettes de photographe et faiseur de documentaire contre un café chaud et son premier long-métrage. Le jeune Stanley est passionné, il a demandé et obtenu de l’aide, des... Lire l'avis à propos de Fear and Desire

8 4
Avatar Neeco
5
Neeco ·

"It wasn't my fault ! The magician did it !"

Comment ne pas être tout excité à l'idée de voir le premier pas dans le cinéma d'un des plus grands; Comment ne pas être ému devant le premier opus cinématographique de Stanley Kubrick, qui marquera à jamais l'histoire du cinéma par la suite. Pour ce qui est de "Fear and Desire", l'empreinte dans l'histoire est plus que légère : un scénario assez sommaire, un film court (61 minutes), un jeu... Lire l'avis à propos de Fear and Desire

7
Avatar Xavier Petit
6
Xavier Petit ·

Effraction

J’ai eu un peu peur, en glissant le DVD dans mon lecteur, de commettre une profanation. J’exagère. Mais en tout cas d’entrer par effraction dans une œuvre dont son auteur ne souhaitait pas qu’elle fût comptée au rang de ses films, jugeant que c’était là un simple essai sans intérêt et sans lien avec le reste de sa filmographie. Kubrick avait-il raison en rachetant systématiquement les... Lire la critique de Fear and Desire

7 6
Avatar Impétueux
5
Impétueux ·

L'essence de Kubrick

Stanley Kubrick a essayé, en vain, de détruire toutes les copies restant de ce film, qu'il considère comme un brouillon plus qu'autre chose. Les images restantes sont très mutilées, mais ça reste encore tout juste regardable. Considérons-le comme tel. Et bien, c'est pas si nul pour un premier travail, les idées sont la, on retrouve déjà plusieurs éléments qui constitueront ses films suivants.... Lire la critique de Fear and Desire

8
Avatar Saccharum
6
Saccharum ·