Felideutschland

Avis sur Felidae

Avatar darevenin
Critique publiée par le

Véritable ovni underground des films animés des 90's, Felidae est un chef-d’œuvre adapté du roman du même nom mettant en scène un chat (Francis) menant l'enquête sur de mystérieux meurtres de chats dans son voisinage.

La qualité d'animation est magnifique et on retrouve plusieurs thèmes : meurtre, sexe, vivisection, eugénisme, hybridation et même sectarisme. Oui, c'est assez thrash il faut le dire : ce n'est pas pour les enfants puisqu'on a des étripages, des décapitations voire même pire :

La fiancée d'un des chats costauds du quartier s'est tellement faite étripée que ses foetus ont étaient sortis du ventre à coups de griffe et sont morts complètement ensanglantés. Un meurtre sordide digne des pires faits-divers même pour des chats habitués à s'entretuer.

Ça, plus des insultes très familières voire même homophobes. Francis passe d'un quartier huppé à un endroit plus louche et ça se ressent.

Et de ce qu'on peut dire de ce film, c'est qu'il représente aussi l'Allemagne dans ce qu'il était, ce qu'il est et ce qu'il sera (en référence à un dialogue et un peu comme dans le clip Deutschland de Rammstein).

Au nom de Claudandus, prophète du Felidieu

Le tout est bourré de références allemandes :

  • aux Lebensborn version chats et à Mendel (autrichien
    découvreur des principes de la génétique et de l'hybridation) avec la
    volonté du méchant de faire des chats "parfaits" comme dans l'Égypte
    ancienne,
  • au populisme avec la secte de Claudandus (issu de la science sans
    éthique des hommes comme sous l'infâme Mengele)
  • au Mur de Berlin (si on extrapole et symbolise les murs escaladés par
    Francis et Barbe-Bleue qui divisent le quartier)
  • et même à l'immigration avec Barbe-Bleue se plaignant qu'une race de
    chats de l'Est lointain "envahissant le quartier" (l'ex-RFA craignait
    la multiplication des réfugiés venus de l'ex-RDA, et Alternative fur
    Deutschland se plaint des migrants venus de l'Est européen et
    oriental)
  • Et bien sûr, à de célèbres détectives faisant une petite halte en
    Allemagne pour confondre des meurtriers, résoudre des mystères et
    éventuellement séduire de belles femmes et déjouer des complots tels
    Colombo dans Les Ailes du désir ou Lemmy Caution dans Allemagne 90 neuf zéro
  • Même le combat final entre Francis et Claudandus représente deux Allemagne qui se confrontent aujourd'hui : celle qui veut
    inclure les plus de monde mais sait saisir les nuances entre les bonnes et les mauvaises personnes (Francis) et celle qui veut
    exclure et veut tuer tout ce qui est différent (Claudandus haïssant les "races inférieures" de chat et détestant tous les hommes
    comme s'ils n'étaient que des diables souillés, mais qui n'a rien de
    pur ou d'innocent lui-même).

C'est d'ailleurs la vision de Francis qui gagne mais qui reste menacée, car tandis que Claudandus avait une vision malsaine de la reproduction et de la pureté raciale, Francis voit dans la nouvelle "Felidae" (l'indice qui a permis à notre chat héros de découvrir qui était le masque de l'antagoniste et ses motivations) un moyen de s'hybrider et d'évolution vers quelque chose de nouveau et différent.

J'ai aussi apprécié l'ironie du ce qui a été, est et sera :

Quand Barbe-Bleue annonce que Pascal, chat intelligent donnant des indices, est atteint d'un cancer de l'estomac et qu'il s'avère que ce dernier est Claudandus (créé pour guérir vite et devenir un chat supérieur). Francis le bat... en lui ouvrant le ventre. Ce sont donc ses propres cellules "supérieures" qui se sont développées anarchiquement et ont signé sa propre perte dans tous les cas (comme l'Allemagne d'Hitler, l'ironie est grande).

Et l'une des meilleures scènes du film est également la plus cauchemardesque :

Francis rêve à un moment que George Mendel manipule des marionnettes faites de cadavres de chats les tripes à l'air et lui rappelle qu'il faisait des expériences sur l'hybridation et la génétique, tout en lui donnant des indices sur les races antiques de la "Felidae" (l'ensemble de la faune féline) :

Francis... La solution à l'énigme est pourtant très simple : elle repose dans le mot "Felidae" !

Pour ma part, "Felidae" est aussi référence à un film tant terrifiant que grandiose mais adressé à un public mature tel Claudandus recherchant quelqu'un pour comprendre son œuvre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
4 apprécient

darevenin a ajouté ce film d'animation à 4 listes Felidae

Autres actions de darevenin Felidae