Les seigneurs de Dogtown

Avis sur Felidae

Avatar VernonMxCrew
Critique publiée par le

Un film sur les chats, plutôt cru, autant que le poisson sur la criée, qui nous rappelle à la violence du monde, d'une manière tout à fête intelligente puisqu'il nous confronte à cette espèce de violence que l'on oublie : celle des animaux domestiques.

Avant toute chose je voudrais rendre hommage à mon chat Garfield disparu cette année, un chat roux domestique oui, mais aussi survivaliste, qui a survécu dix ans après s'être fait tiré dessus par un chasseur, et attaqué par des pies, dans la même journée :

C'est un survivant presque mort il y'a dix ans,
double volées de plomb dans l'poil en chevrotine
cent vingt billes de fer en chair(1), prise cabotine
(pan pan!) d'un obstiné fat trappeur inconstant.

L'animiste pondération des vies d'un chat:
la neuf est rousse, la neuf est douce, comme les autres,
(les chats s'la touchent et faut voir ça quand ça se vautre)
huit vies d'abord puis celle-là, neuf entrechats.

Mais celui-là, gastropacha, s'la touche aveugle
trois plombs dans l'oeil et deux dans l'autre, s'la touch'quand même,
il ne miaule pas cela dit, disons qu'il meugle.

Antaleuhgiques en fin de vie renouvelés:
oreuhdonnance interminable à l'increvable
matou pépère et centenaire et fatigué.

(1)chiffre exagéré pour la légende, bien entendu

Revenons à notre dessin animé. À peine les chats s'écartent-t-ils de leur humain ici, leur can opener comme ils disent en sous-titres (je l'ai vu en version originale allemande sous-titrée anglais), que leur démarche chaloupée se fait un poil plus prédatrice, voire un poil plus obscène. Le film perturbera particulièrement les enfants je pense, sans pour autant les traumatiser, on est pas dans la provocation gratos de Sausage party (dont la partouze alimentaire m'avait beaucoup fait rire sans pour autant trouver cela ni indispensable ni de bon goût, ni même pertinent). À vrai dire on retrouve cette espèce de cruauté latente qui pénétrait pas mal de dessins animés dans les années 90, ce que le joueur du grenier appelle l'âge d'or des dessins animés, avec le Club Dorothée, bien sûr, mais aussi tout un tas d'autres émissions plus undergrounds, sur d'autres chaînes, tels que L'école est finie. La vidéo du joueur du grenier sur le sujet est d'ailleurs parfois stupéfiante,
https://www.youtube.com/watch?v=i78NzJ8VBr4
(je me permets de synthétiser) soit qu'on voulait délibérément édifier les enfants à la vie qui ne fait pas de cadeau, soit que l'époque fluo pliait surtout sous le poids de son mauvais goût, peu importe, les gosses des 90's tels que moi, en tout cas, furent en partie sevrés par du doublage flippants (Nicky Larson), une lubricité obsessionnelle (Nicky Larson), une violence gratuite (Nicky Larson) et du drame social bien hardcore (Rémi sans famille).

Enfin je parle de mauvais goût, cela saute presque aux yeux (ça saute tant que ça pique même un peu) que l'on s'éclatait davantage à l'époque où le goût se voulait un peu moins bourgeois bohème, déjà parce que les génériques, du bon synthé comme il dit l'autre, et aussi parce que l'on n'avait pas encore atteint le troisième degré du ringard, celui du Hipster qui se veut ringard à la place du ringard, à la place de celui dont on se souvient mélancolique : seul dans sa chambre avec ses Miel Pops et La vie de famille sur RTL9,
(https://youtu.be/Sh55h0UnAck)
qui n'a pas de recul sur son époque puisqu'il est en plein dedans, et déprime même un peu en se croyant seul ringard au monde... ça c'est la vraie vie je vous assure, c'est la mélancolie de mon enfance !

Revenons à nos chatons avec Felidae. On y apprend tout un tas de choses sur la vie de cet animal « seigneur d'internet mais pas que », qui alterne entre le mignon et l'élégance avec une facilité qui frôle la duplicité, on y apprend notamment que dans notre dos les chats maîtrisent l'informatique, la télématique même peut-être, à se demander si Chaton_Marmot est vraiment un humain qui joue au chat, ou si ce n'est pas l'inverse...

(Je remercie au passage Chaton pour la suggestion)

Enfin rien d'étonnant, paraît même que les chats jouent au baby-foot :
https://www.youtube.com/watch?v=XkOYGrZQqmU

L'ambiance du dessin animé, quoique inquiétante et parfois franchement glauque, est tout à fait bonne, l'animation aussi, au poil comme on dit dans le milieu, voir tout à fait léchée, et l'intrigue ne vous laissera pas de marbre.

Et puisque je n'ai pas su finir sur un jeu de mots, je finirai sur une blague.

Savez-vous pourquoi les chats n'aiment pas l'eau ?

Parce que dans l'eau minet râle.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 178 fois
12 apprécient

VernonMxCrew a ajouté ce film d'animation à 1 liste Felidae

  • Films
    Affiche Kaili Blues

    Mes critiques comme des teasers

    Parce que ce qui me pousse à faire une critique parfois, c'est l'idée qu'un film qui m'a beaucoup plu (ou beaucoup stupéfait)...

Autres actions de VernonMxCrew Felidae