Avis sur

Festen par JimAriz

Avatar JimAriz
Critique publiée par le

Grâce à sa caméra sur l'épaule et ces règles du Dogme 95, Vinterberg nous plonge au coeur de cette fête de famille qui tourne au vinaigre. Au cours du repas, organisé à l'occasion des 60 ans du père de famille, l'un des fils avoue publiquement que lui et sa soeur ont été abusé sexuellement par leur père étant enfant. Cette annonce va très vite transformer ce qui devait être un joli moment familial en règlement de comptes et énervement général.
Cependant Vinterberg a eu l'intelligence de ne pas tomber dans de trop lourds clichés dramatiques. Le résultat est très réaliste, but recherché par le dogme 95 dont Festen est le premier film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 278 fois
1 apprécie

Autres actions de JimAriz Festen