Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Fifi hurle de joie

Avatar Ygor Parizel
Critique publiée par le

Un documentaire surprenant et qui est une vraie oeuvre de cinéma. Mitra Farahani filme et s'entretient avec l'artiste (peintre, sculpteur et colleur) Bahman Mohassess, un personnage qui vaut à lui seul le détour. Iranien exilé à Rome depuis 1968, cyniquement drôle, misanthrope en particulier avec le peuple iranien, homosexuel décomplexé et artiste engagé, il parle de son Oeuvre mais également du monde, de l'actualité et philosophe sur énormément de thèmes. Là ou le film détonne, c'est par la mise en scène avec un montage d'images et sonore éclaté, des bribes de sons, des extraits de films, des plans de Rome, des photos du travail de Mohassess (pour la plupart détruits par lui-même). Et un dernier chapitre tragique et puissant.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
Aucun vote pour le moment

Ygor Parizel a ajouté ce documentaire à 6 listes Fifi hurle de joie

Autres actions de Ygor Parizel Fifi hurle de joie