Affiche Fin d'automne

Critiques de Fin d'automne

Film de (1960)

  • 1
  • 2

La treizième heure

Comment Ozu a-t-il fait pour réaliser tant de films en noir et blanc ? A chaque fois que je revois un de ses six derniers films, je reste bouche ouverte face à son génie des couleurs, et lui-même a dû sentir à quel point sa carrière prenait un tournant car à y bien regarder, pendant les sept dernières années qui lui restaient, il s’est ingénié à refaire ses œuvres précédentes, comme s’il devait... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

59 16
Avatar Senscritchaiev
9
Senscritchaiev ·

Deux femmes

Ayant délaissé pour un temps mes amours au pays du soleil levant, j'ai renoué hier soir, le temps d'un rendez-vous de 2 heures, avec Ozu, quitté lors du beau et triste Voyage à Tokyo. Après le noir et blanc marque des films intimistes que m'a fait apprécier le cinéma japonais, j'ai découvert cette oeuvre qui n'a rien perdu de son ambiance paisible et sereine, la couleur soulignant de... Lire la critique de Fin d'automne

38 13
Avatar Aurea
8
Aurea ·

Mondrian et la comédie

Comment trouver un époux pour la fille et pour la veuve d'un ami cher quand on est soi-même émoustillé par la première ou amoureux de la seconde ? Sur ce sujet de comédie, Ozu construit une œuvre d'une stupéfiante beauté plastique quasi entièrement faite de carrés, à un point jamais atteint dans les autres films du réalisateur japonais, notamment parce que l'action se déroule surtout dans des... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

20 3
Avatar StanLefort
10
StanLefort ·

Out of Time Man

Onze années après le remarquable Printemps Tardif, Yasujiro Ozu en propose une variance avec Fin D'automne, où ce n'est plus un père qui laisse planer le doute sur ses intentions pour pousser sa fille au mariage, mais une veuve. C'est une variance un peu plus légère que propose Ozu,... Lire la critique de Fin d'automne

19 2
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

En agitant l'eau dormante...

Pour Ozu, la vie est simple et l'homme ne cesse de la compliquer en "agitant l'eau dormante" : ainsi les trois compères qui font advenir l'histoire - voire le drame souriant - de ce magnifique "Fin d'automne", seront-ils les révélateurs malgré eux des contradictions d'une société totalement piégée entre traditions immémoriales (cette manière de marier les filles,...... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

6
Avatar Eric BBYoda
7
Eric BBYoda ·

Critique de Fin d'automne par limma

Y. Ozu décortique la famille, traitant bien souvent de l'arrêt d'une relation, que ce soit par le deuil ou la séparation forcée, mais toujours comme un simple moment à passer, emprunt de nostalgie, tout aussi rapide qu'inéluctable en suivant les fluctuations de la condition humaine dans une société aux codes tenaces, en déclinant au fil de ses métrage les mêmes intrigues, et... Lire la critique de Fin d'automne

8 3
Avatar limma
7
limma ·

dialogues

Beaucoup de choses intéressantes ont été dites dans les précédentes critiques. néanmoins, dans sa forme,avec une image impeccable, le film recèle quelques particularités qui méritent qu'on s'y arrête. Tout d'abord, la caméra vraisemblablement muni d'un objectif spécial, filme presque au raz du sol, là où se trouve l'intimité des japonais. Pour le travail et la démarche cinématographique de OZU... Lire la critique de Fin d'automne

4
Avatar Dominique Such
8
Dominique Such ·

Femmes à marier.

Trois hommes s'interrogent sur l'épouse de leur ami décédé, et sa fille, à savoir qu'elle pourrait à nouveau se marier. Mais est-ce que la veuve veut vivre quelque chose de nouveau ? Est-ce que l'adolescente de 24 ans va vouloir se marier elle aussi ? Sous l'argument qui ressemble à une comédie romantique, Ozu délivre un impitoyable message sur la différence de générations, où une... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

2 2
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

De la famille et du veuvage...

Quand il est encore question des temps qui changent Si "Le Goût du saké" met en scène un homme veuf, "Fin d'automne" aura traiter 2 ans avant le même thème, que ce soit pour les hommes ou les femmes. Bien sûr, les conséquences malheureuses de la 2nde guerre mondiale ne sont pas énoncées. Mais on devine - à la mélancolie omniprésente dans le film - que les temps évoluent dans... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

Avatar Raider55
10
Raider55 ·

L'ennui de la banalité du quotidien...

C'est vraiment difficile de noter ce film. Le propos général est intéressant, mais il est un peu noyé au milieu de scènes soporifiques sans grand intérêt : "j'aime ta soupe maman", ou "elles sont bonnes tes nouilles ?" A la lecture du pitch, j'étais assez intrigué, et je me disais que ça allait soit être un drame un peu psychologique avec des intrigues amoureuses torturées qui se... Lire l'avis à propos de Fin d'automne

Avatar The_Claw
4
The_Claw ·
  • 1
  • 2