Avis sur

Fiston par Fatpooper

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

L'affiche et moche et le casting laisse présager une comédie populaire bien naze comme la France se plaît à en sortir régulièrement. Un jour, le film est passé à la télé, ma compagne l'a regardé ; moi, je regardais un film sur ma tablette mais mon attention a été attiré par le film à plusieurs reprises : une bande son calme, quelques dialogues plutôt marrants et l'impression que tout se déroule tranquillou. Du coup, je me suis dit que j'allais donner une chance à ce film et puis même si ça s'avère être une mauvaise comédie populaire, au moins j'aurai essayé (toujours donner sa chance à un film).

Et ben c'est pas mal ! Franchement, on est loin des comédies populaires françaises habituelles. Le fond, je n'y adhère pas forcément, mais ça ne m'empêche pas d'apprécier le scénario (tout en reconnaissant quelques faiblesses, notamment dans l'articulation de certaines scènes). On y trouve de bonnes situations, de bons dialogues, de bons personnages bien exploités et dont l'évolution est plaisante. Il est certes dommage que les personnages féminins soient un peu délaissés mais en même temps l'auteur privilégie le point de vue masculin. La fin est moitié bonne : belle surprise par rapport au couple attendu, révélation sur la paternité trop évidente, conclusion heureuse pour le héros qui manque de couilles :

C'est quand même dommage qu'ils ne finissent pas seul, car retourner auprès de l'autre qu'il avait déjà larguée, au fond, c'est aussi courir après une chimère, une ex dont il a grossi les traits et puis en plus ça minimise fortement la personnalité de la demoiselle que l'on devine alors dans l'attente de son retour. Côté Dubosc, ça passe mieux, les retrouvailles sont touchantes mais son discours sur l'amour est bofbof : c'est là que je n'adhère plus au message car il paraît évident que l'on peut très bien construire quelque chose de sa vie sans forcément être en couple. Mais bon, on touche là aux convictions et non à la narration.

La mise en scène est très sobre, c'est une des choses qui m'avaient marqué ! Pas de violons pour appuyer un gag, pas d'acteur qui fait le singe (genre quand Kev se prend un caillou, on aurait très bien pu avoir l'acteur qui en tombe à la renverse, exagérant l'impact). Tout est simple. Après, la mise en scène aurait pu être plus inventive tout en gardant de sa simplicité (je pense notamment à tous ces plans en scooters qui auraient pu être mieux conçus). Les acteurs sont dans une retenue très appréciable. On sent que Dubosc a du mal, certains tics reviennent d'ailleurs furtivement, mais son jeu est globalement plus sobre et efficace. Kev se débrouille assez bien. Le duo est vraiment très bon, on ressent une bonne alchimie entre les personnages et un même un certain respect : je n'ai jamais eu l'impression que l'ego de l'un prenait le dessus sur celui de l'autre.

Bref, je me suis bien marré. Le film fait penser à une petite comédie US sympa sans pour autant tomber dans les travers de l'imitation. C'est vraiment chouette. Et de ce que j'ai vu de Dubosc et de Kev (c'est-à-dire pas grand chose), il s'agit là de leur meilleur travail. Dommage que le film soit boudé comme s'il s'agissait d'une comédie populaire habituelle alors que les producteurs ont clairement essayé de sortir des sentiers battus, avec plus ou moins de succès.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 878 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Fiston