👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Kev Adams, le fiston que l'on rêverrait tous d'avoir... ou pas.

L'année 2013 était prolifique pour le jeune Kev Adams car elle voit sortir la troisième saison de la série "Soda", le film "Les Profs" et bien sûr "Fiston".

"Fiston" raconte l'histoire du lycéen Alex qui, depuis son enfance, est amoureux de la belle Sandra. Mais comme tout garçon amoureux en secret qui se respect, Alex n'a jamais réussi à trouver le courage d'aborder Sandra. Sachant la fin d'année proche et qu'une fois à la FAC, il ne pourrait plus voir Sandra tous les jours. Et qu'en plus, comme si c'était pas suffisant, lui et sa mère déménagent en fin d'année. Il n'a donc plus le choix : soit il continue à fantasmer seul dans son lit, soit il prend son courage à deux mains et peut-être que Sandra acceptera de le rejoindre dans son lit pour fantasmer... ou faire du tricot, c'est comme ils veulent. Pour l'aider à conquérir le cœur de la belle (pas à faire du tricot, hein !), Alex va faire appel à un certain Antoine qui serait susceptible de connaître les secrets de la séduction.
"Fiston" est une comédie française comme il en sort souvent. Tout le film est prévisible, la fin est téléphonée d'avance et le récit ne continent aucune surprise. De plus, le film s'appuie sur des gags et situations assez faciles mais qui fonctionnent plutôt bien et qui parvienne à faire rire sans trop de problème. Kev Adams et Franck Dubosc forment un duo assez sympathique, ils ne sont pas mauvais dans leur rôle et c'est tout ce qu'on leur demande.
Cependant, cette comédie n'évite pas certains clichés habituels et facilités. De plus, le film a la mauvaise idée de mettre au ralenti toutes les scènes où on voit Sandra marcher, les cheveux au vent (ou pas). Cela devient rapidement énervant. D'autant plus que Nora Arnezeder (son interprète) est une jolie fille mais c'est pas un canon non plus.

"Fiston" est donc une comédie française sans aucune originalité mais qui parvient facilement à faire passer un agréable moment grâce à un humour qui fonctionne plutôt bien.
Chuck_Carrey
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films de 2014

il y a 8 ans

1 j'aime

Fiston
Ze_Big_Nowhere
2
Fiston

Fils de con !

« Tu sais Fiston, il y a encore peu de temps de cela j'étais très friand de notre bonne vieille comédie Française. Son humour, ses acteurs, ses scénaristes et ses réalisateurs aussi. J'les avais à...

Lire la critique

il y a 8 ans

80 j'aime

Fiston
Hawk
7
Fiston

Critique de Fiston par Hawk

C’est l’une des premières comédies françaises où les têtes d’affiche font de l’autodérision. Fait suffisamment rare pour être souligné. Kev Adams sur son physique d’adolescent et, Franck Dubosc sur...

Lire la critique

il y a 8 ans

9 j'aime

3

Fiston
RaZom
6
Fiston

Une demi-surprise

Une demi-surprise tant l'attelage de départ (le binôme Dubosc/Adams) pouvait laisser supposer un phagocytage de l'un au détriment de l'autre. Si on y ajoute le pitch et la classification en tant que...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

The Mask
Chuck_Carrey
10
The Mask

SPLENDIDE ! ! !

Attention les yeux, voici venu la plus originale et la plus hilarante des comédies qu'il m'ait été donnée de voir ! J'ai beaucoup de mal à répondre à la question : Quel est mon film préféré ? Mais...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

10

2001 : L'Odyssée de l'espace
Chuck_Carrey
4

La Science-Fiction, par Stanley Kubrick

Après avoir vu "Full Metal Jacket", on peut légitimement penser que Kubrick est un excellent cinéaste et avoir envie de découvrir ses autres œuvres. Mais quand en plus on se rend compte que c'est lui...

Lire la critique

il y a 8 ans

33 j'aime

33

Avengers : Infinity War
Chuck_Carrey
9

Un rêve de gosse

Cette critique contient de terribles dangers : des spoilers ! Même Thanos en a peur, c'est dire... Je suis un très grand fan des films de super-héros. J'adore ça. Depuis que mes parents m'ont offert...

Lire la critique

il y a 4 ans

27 j'aime

20