👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Sur le principe, c'est une bonne idée de proposer un film sur l'amitié entre quatre hommes et une femme, où l'un d'entre eux est entretenu par son père, parce qu'il ferait des études de médecine. Le pot aux roses va être découvert, et ce mec-là, joué par Pierre Niney, va devoir trouver de l'argent pour payer sa part de loyer dans la colocation qu'ils ont pris à cinq. Et quoi de mieux que de revendre de la drogue.

Mais à l'arrivée, c'est tout simplement consternant, car au lieu de s'appeler Five, ça devrait s'appeler Two, car les deux seuls personnages développés sont Pierre Niney, fils à papa, et François Civil, qui est un peu le trublion de la bande. Car les trois autres, Igor Gotesman (qui est aussi réalisateur), Margot Bancilhon et Idrissa Hanrot nous sont inconnus ; on ne sait pas de quoi ils vivent, qui ils sont, pourquoi Bancilhon a l'air constamment énervée. Car le traitement de cette dernière montre une grande pauvreté d'écriture sur les personnages féminins ; soit elles se font sauter, ou elles sont rattachées à l'anal, car le mot enc.... revient sans arrêt dans le film, aussi bien pour les femmes que les hommes. Il y a François Civil que je trouve parfois amusant, avec une blague là aussi à base de caca, mais également la présence d'une grande actrice française qui a l'air défoncée.

Mais pour le reste, ça me rappelle Les petits mouchoirs, à savoir qu'ils sont cinq amis avec qui on n'a aucune envie de rester avec eux, et qui méritent bien ce qui leur arrivent. Et la dernière partie, en Thaïlande, est d'une lâcheté où je rêvais d'un tsunami pour les emporter tous.

Boubakar
3
Écrit par

il y a plus d’un an

Five
Florent_L_
3
Five

Eloge du vide

C'est l'histoire d'un mec dont la famille est dans le cinéma. Alors il veut être réalisateur, et comme son pote c'est Pierre Niney, il trouve des financements. Un scénario ? Pas la peine ! Des...

Lire la critique

il y a 6 ans

53 j'aime

17

Five
Black-Night
8
Five

Critique de Five par Black-Night

Five est un très bon film. Un ptit vent de fraîcheur s’abat avec cette bonne comédie décomplexée très souvent drôle et parfois même hilarante. Bien que par moment allant un peu trop dans l’excès, ce...

Lire la critique

il y a 6 ans

15 j'aime

4

Five
Selenie
5
Five

Critique de Five par Selenie

Le réalisateur-scénariste-acteur avoue s'être inspiré de Judd Apatow ("Supergrave" et "En cloque mode d'emploi") et de Cédric Klapish ("Le Péril Jeune" et "L'Auberge Espagnol") et on se dit...

Lire la critique

il y a 6 ans

14 j'aime

Total recall
Boubakar
7
Total recall

Arnold Strong.

Longtemps attendues, les mémoires de Arnold Schwarzenegger laissent au bout du compte un sentiment mitigé. Sa vie nous est narrée, de son enfance dans un village modeste en Autriche, en passant par...

Lire la critique

il y a 9 ans

43 j'aime

3

Dragon Ball Z : Battle of Gods
Boubakar
3

God save Goku.

Ce nouveau film est situé après la victoire contre Majin Buu, et peu avant la naissance de Pan (la précision a son importance), et met en scène le dieu de la destruction, Bils (proche de bière, en...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

11

De rouille et d'os
Boubakar
9

La rencontre entre la destruction et la reconstruction.

Comme souvent, je vais voir un film en en sachant le moins possible (d'ailleurs, je n'ai pas vu la bande-annonce), tout au plus, je savais qu'il était question d'amputation, et c'est tout. Et ce que...

Lire la critique

il y a 10 ans

37 j'aime

1