Flavors of Youth: Manquant parfois un peu de saveurs

Avis sur Flavors of Youth

Avatar lugdunum91
Critique publiée par le

27eme film de l'année 2021, je décide de faire un détour par l'animation cette fois-ci pour ainsi découvrir trois histoires anthologiques centrées autour de la jeunesse en Chine.

A travers ces trois histoires différentes qui n'en forme qu'une notamment à travers sa scène post générique mais surtout par son thème central, c'est à dire les souvenirs de la jeunesse, il se dégage une certaine forme de mélancholie dans un moment suspendu dans le temps qui mena à une suite plus ou moins heureuse.

Des trois histoires racontées, celle dont j'ai eu le plus de mal à accrocher est la première qui est paradoxalement celle étant peut-être la plus généraliste. Celle-ci étant centrée sur la recherche à travers un bol de nouilles des saveurs de son enfance lui rappelant un amour caché empreint de nostalgie.

Malheureusement pour moi, n’étant pas happé par cette idée, je n’ai absolument pas accroché et si l’histoire aurait duré plus longtemps, j’aurais certainement trouvé le temps long.

La deuxième histoire ayant pour thème finalement la recherche de la renommée et in fine de la confiance en soi ainsi que l’acceptation du temps qui passe m’a beaucoup plus parler. Peut-être aussi car il y a plus de péripéties aussi et que les personnages ne passent pas leurs vies entières à être spectateurs de leurs propres vies à l’instar du premier qui ne fait que subir les choses.

La troisième histoire étant consacrée sur la recherche d’un amour perdue, d’une aventure gâchée qui par son thème répond à la première histoire et fait donc un peu redondance (même si la première histoire n’est pas uniquement centré sur l’amour).

Le métrage essaie de nous faire prendre conscience, au travers de ces histoires -se terminant habilement par le chapitre « Après la pluie, le beau temps »- que le temps file à toute vitesse et que s’il faut se souvenir de son passé, il faut choyer son présent pour préparer son futur car celui-ci pourra nous préparer de belles surprises.

Comme semble le montrer la fin de ses trois histoires, celle-ci étant la représentation des trois chapitres de la vie et il n’est pas étonnant que le tout se finisse dans un aéroport, symbole même des destinations multiples nous emmenant vers l’horizon des possibles.

Au niveau technique, rien à redire dessus, si ce n’est que s’est bien réalisé dans l’ensemble et il est évident qu’il a y une certaine ressemblance, au niveau du chara-design avec le dernier métrage du studio, à savoir « Your name », ce qui n’est pas un problème pour moi.

Cependant, si je devais résumer mon expérience, je dirais que j’ai bien compris les thèmes qui ont été abordé mais que je n’ai malheureusement pas été transfiguré par l’ensemble, les chapitres étant pour moi inégaux, peut-être à cause de l’exécution de ces derniers ou ma relative indifférence par rapport à certains thèmes.

Même si je reconnais certaines qualités au métrage, je ne peux mettre qu’un maximum de 6 n’ayant pas passé un mauvais moment devant mais n’étant pas trop conquis.

A découvrir pour les curieux même si je pense qu’il y a beaucoup de choses plus prenantes que cela.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 69 fois
2 apprécient

lugdunum91 a ajouté ce film à 1 liste Flavors of Youth

  • Films
    Affiche Mulholland Drive

    Film vu en 2021

    Avec : Mulholland Drive, Elephant Man, Pieces of a Woman, Delicatessen,

Autres actions de lugdunum91 Flavors of Youth