Jus d'oranges

Avis sur Floride

Avatar Elsa la cinéphile
Critique publiée par le

Voilà un thème assez tabou en général, et particulièrement au cinéma, qui est merveilleusement bien traité ici : la démence sénile.
Mais il n'y a aucun jugement, même quand Claude est pénible. Non, il n'y a que de l'Amour, de la compréhension de l'empathie, dans les yeux de sa fille, Carole.

Les deux acteurs, Jean Rochefort et Sandrine Kiberlain, qu'on connait si bien, jouent une fois de plus avec brio. Ils ont une réelle complicité qui transparaît dans leurs interprétations.

Le film pose essentiellement la question de l'autonomie quand la personne âgée ne peut plus s'assumer seule. Est-elle prête à accepter cette dépendance ?

Les choses sont beaucoup plus compliquées qu'il n'y parait, car la personne vieillissante se juge autonome, voudrait l'être alors qu'elle ne l'est plus.
Cela va entraîner une certaine forme de résistance, de déni de ses propres incapacités, de la maladie.

Claude est prêt à accepter une aide mais uniquement si la personne lui plait, et il va tomber sous le charme d'Ivona, par le biais notamment de la musique, musique si chère à son cœur, vu qu'il était pianiste dans les grands hôtels. De plus, Ivona ne tombe pas dans les pièges habituels que tend Claude à ses garde-malades, car elle du caractère, Ivona, et elle le prouve. Et en plus, elle est charmante et cerise sur le gâteau, elle sait jouer du piano.

On mesure combien ce n'est pas parce qu'on a pris de l'âge qu'on se désire pas plaire pour autant. D'ailleurs, Claude est un peu préoccupé par tout ce qui tourne autour de la chair ...

Le jeu autour du déni de la mort de la fille aînée est lui aussi très subtil. On sent tout l'Amour de la deuxième fille autour du respect de ce déni. Carole cherche cherche à tout prix à protéger son père. Jusqu'à quel point ? Au mépris de sa propre vie ?

J'ai trouvé le film intelligemment construit, autour de ce fameux voyage en Floride : rêve ou réalité ?
Les repères s'embrouillent dans nos têtes comme dans elle de Claude : où est la frontière entre ce qu'on voudrait et ce qu'on vit réellement ?

Je pense que Claude est déjà parti en voyage dans sa tête et il réussit à nous emmener avec lui ..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 537 fois
6 apprécient

Elsa la cinéphile a ajouté ce film à 12 listes Floride

Autres actions de Elsa la cinéphile Floride