Voyage dans la lune

Avis sur For All Mankind

Avatar Morrinson
Critique publiée par le

Le titre du film est tiré d'un discours de Kennedy en 1962 : "The exploration of space will go ahead, whether we join it or not, and it is one of the greatest adventures of all time. We set sail on this new sea because there is new knowledge to be gained and new rights to be won, and they must be won and used for all people. We choose to go to the moon. We choose to go to the moon in this decade and do the other things, not because they are easy, but because they are hard." Le "for all people" du texte (et de la piste audio) est modifié pour l'occasion, dans le cadre du film, au profit de "for all mankind".

Le point fort d'un tel document, c'est son point de vue, son angle d'attaque. Il se place en immersion, depuis l'intérieur des différentes missions Apollo au cours des années 60-70, dans les fusées et au milieu des salles de contrôle : les images sont captées au plus près des astronautes et des équipes de pilotage sur Terre et les commentaires sont soit ceux des personnes apparaissant à l'écran, soit ceux des personnes ayant participé à d'autres missions.

Même si le docu est parsemé de symboles américains fièrement revendiqués, ne pas les montrer aurait pu lui être reproché. C'est un fait de l'Histoire, à nous d'aborder sous un angle critique toutes ces séquences patriotiques, avec à leur tête le plus célèbre planté de drapeau. Au-delà de ces aspects, Al Reinert se focalise énormément sur la dimension humaine de l'entreprise et sur la beauté d'une telle mission. Les feux de camp des Bédouins du Sahara aperçus depuis l'espace, les premières rencontres avec l'apesanteur, les premiers levers de Terre, la musique de "2001" jouée dans l'espace, les célèbres premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune et la blague de Buzz Aldrin qui suivit, l'expérience de Galilée confirmée, les divers relevés scientifiques, les délires d'astronautes foufous en buggy de l'espace et les premières frayeurs en trébuchant sur la roche lunaire.

Le docu parvient à faire passer un certain émerveillement pour qui saurait y être un tant soit peu réceptif, c'est indéniable, sur fond de Brian Eno. On a vraiment du mal à réaliser que certaines images sont bien réelles, et l'impact d'un tel document sera toujours plus grand que n'importe quelle image de synthèse correspondante. Le spectacle est simplement fascinant. Au final, très peu d'informations à proprement parler sur le contexte géopolitique ou le contenu technique de ces missions : seulement une ambiance bien rendue, faite d'étrangeté et de merveilleux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
5 apprécient

Morrinson a ajouté ce documentaire à 5 listes For All Mankind

Autres actions de Morrinson For All Mankind