Pas l'histoire d'un idiot, l'histoire d'un "surhomme".

Avis sur Forrest Gump

Avatar IIILazarusIII
Critique publiée par le

Forrest Gump est pense-t-on souvent l'histoire d'un idiot, qui est le prétexte à revisiter l'histoire des U.S.A..

Son regard naïf est idéal pour nous permettre de revivre ces moments clés avec une certaine perspective.

Je suis de l'avis presque contraire : Forrest n'est pas un idiot. Certes il a 65 de Q.I., mais ce fait n'explique en rien son comportement. Outre qu'il ne soit pas malin, il est surtout non-violent, et dégagé des turpitudes qui jettent ses proches et le monde dans les affres de la souffrance et de la guerre. Or un idiot, un attardé, est normalement soumis à la violence et au désir comme toute autre personne, voire davantage.

La vie de Forrest est avant tout caractérisée par son absence de désir. Son expérience n'est jamais médiatisée par le désir, il est en prise directe avec le monde. Il dira tout au long du film, quand on l'interroge sur ses raisons d'agir "j'en avais envie". Il a envie de courir, il court. Une clique d'adeptes le suit en lui vouant un culte d'ordre spirituel : chose à laquelle il est radicalement étranger.

Forrest n'est pas contaminé par la jalousie, la colère, l'envie, la rivalité. Il aime Jenny sans jalousie, et n'est violent qu'une seule fois pour la défendre physiquement, sans rancoeur. Il joue au ping-pong tout seul, il n'a pas besoin d'adversaire. Il court au football parce qu'on lui dit de courir. Pour aucune. Autre. Raison. A l'armée, il obéit, il n'a aucune raison de faire autrement, ce qui lui vaut le statut de génie de la part de son lieutenant. Son expérience est "directe", il est totalement dégagé des mouvement habituels du désir humain.

En ce sens Forrest ne souffre pas. Il dépasse de prime abord le stade du désir humain que tous les autres êtres du monde dans lequel il vit ont du mal à maîtriser. Il n'imite aucun modèle, aucune mode, son identité lui est donnée et il ne doit pas la construire. Il ne deviendra pas drogué comme Jenny, ou dépressif comme le lieutenant Dan qui n'a pas réussi à imiter ses pères. L'imitation lui est étrangère.

Il possède un ego qui dépasse l'ego humain normal. En ce sens, il s'agit d'un être d'exception dans un sens positif. Sous son retard mental se découvre un être d'une sagesse à toute épreuve ou presque. Forrest Gump est un miroir de nos échecs à nous comprendre nous-mêmes, et à nous protéger contre nos désirs les plus contaminants (imiter les modèles, désirer ce que possèdent les autres, et tout ce qui touche aux rivalités en général).

Un film profondément humaniste qui délivre une image de l'homme inédite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5751 fois
116 apprécient · 4 n'apprécient pas

IIILazarusIII a ajouté ce film à 1 liste Forrest Gump

  • Top 10
    Illustration

    Top 10 Films

    Avec : 2001 : L'Odyssée de l'espace, Le Fils, Les Lumières de la ville, Paris, Texas, Alien : Le 8ème Passager

Autres actions de IIILazarusIII Forrest Gump