Heureux sont les simples d'esprit...

Avis sur Forrest Gump

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Je le savais bien... Déjà plus jeune je n'aimais pas forcément ce film mais le revoir a été une bien mauvaise idée et ça ne fait que me conforter dans mon opinion et sur ce que je peux penser d'un acteur comme Tom Hanks que je n'ai que trop rarement apprécié. Franchement je trouve ce personnage (et donc film vu qu'on le voit sur quasiment tous les plans) insupportable, juste une énorme tête à claques et pas émouvant pour un sou. Dès le début et sa rencontre sur le banc il m'énerve et je le trouve sans intérêt.

Le problème c'est que j'ai l'impression que Zemeckis fait tout pour rendre son personnage et son film de plus en plus énervant. C'est très mal écrit, que ce soit les dialogues ou les personnages, autour de Gump ils sont soit des caricatures, soit inconsistants. L'histoire est manichéenne au possible, tout est d'abord toujours contre Gump, notamment ses camarades de classe qui étaient des méchants très méchants (avec la même scène de bus entre son premier jour à l'école et son premier jour à l'armée) puis il devient un héros pour toutes sortes d'exploits dont il ne se rend même pas compte avant que Zemeckis n'axe son film sur sa romance avec son amie d'enfance. Je sais bien que c'est fait exprès mais quel est le message ? Que les humains sont méchants ? Que l'intolérance c'est mal ? Que "Heureux sont les simples d'esprit"? Que n'importe qui peut aller jusqu'au bout de ces rêves ? Surement tout ça à la fois mais dans tous les cas c'est tout sauf subtil, ça m'indiffère totalement et je trouve ça simpliste au possible.

Puis que c'est long... La surdose de bons sentiments et de niaiserie, si ce n'est pas très bien maîtrisé ça devient vite saoulant et l'ennui pointe son nez, le tout raconté en flash-back avec la voix-off, tout aussi énervante, de Gump. L'histoire moderne des USA simplifiée par Zemeckis était pourtant une idée pas trop mal mais très mal exploité où l'on passe d'une caricature de Full Metal Jacket ou Platoon à tout autant de messages simplistes. Zemeckis n'est à aucun moment capable de faire preuve de subtilités, toutes les références historiques sont lourdingues (tout comme ses images d'archives incrustées) et d'une facilité déconcertante. Tout y passe de l'amour à la religion en passant par le destin et tous les clichés américains mais c'est plus énervant qu'autres choses. Ce n'est pas parce que le film prend le point de vue du très très gentil Gump qui est stupide qu'il faille que le film le soit aussi.

Et puis j'ai vraiment un problème avec Tom Hanks, seul Mendes et Spielberg ont vraiment su me le rendre supportable mais là... il en fait des caisses avec ce rôle tire-larme au possible (sa spécialité j'ai l'impression). Sincèrement j'ai juste eu envie de lui foutre des claques tout le long. L'handicap et l'autisme sont des sujets assez compliqués à traiter, mais tomber dans le pathos et la facilité comme ça, ça a le don de m'énerver. Pourtant quelques bonnes idées sont plutôt intéressantes à l'image du personnage du lieutenant Dan, pour moi le principal intérêt du film. De plus, bien que ce soit parfois énervant tant c'est facile, mettre des titres comme ceux des Doors ou Lynyrd Skynyrd, ça peut toujours faire son petit effet (par contre si on retire les chansons rajoutées, c'est une partition très tire-larme), mais c'est très vite noyé par toutes ses vagues (que dis-je, un tsunami) de bons sentiments, de lourdeurs, de niaiseries et de simplicités.

Bref, pas besoin que je tire encore plus sur l'ambulance, ce film n'est définitivement pas fait pour moi... Zemeckis, comme Tom Hanks, met la subtilité au placard et livre un film trop long, sans intérêt, simpliste, énervant et lourd...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4601 fois
43 apprécient · 58 n'apprécient pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 5 listes Forrest Gump

Autres actions de Docteur_Jivago Forrest Gump