Ce site utilise des cookies, afin de vous permettre de naviguer en restant connecté à votre compte, de recueillir des statistiques de fréquentation et de navigation sur le site, et de vous proposer des publicités ciblées et limitées. Vous pouvez accepter leur dépôt en changeant de page ou en cliquant sur le bouton “Oui J’accepte”.
Oui J'accepte
Affiche Foxfire, confessions d'un gang de filles

Critiques de Foxfire, confessions d'un gang de filles

Film de (2013)

Un combat sans glands

Tout d’abord, je me suis dit "cool ! Après un film sur Facebook, en voici à présent un sur Mozilla ! Il n’en manquera plus qu’un sur Adobe et on pourra faire un chouette petit coffret DVD pour noël". C’est alors que j’ai compris mon nouveau petit penchant dyslexique. Les plaisirs de la bande Etant un film, l’œuvre de Laurent Cantet ne recueille bien sûr que l’écume du roman de Oates. Il en... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

22 6
Avatar guyness
7
guyness ·

Out of my way, shithead !

L'histoire d'une bande de sympathiques (légèrement) désaxées en plein dans des tourments très adolescents de refus de l'autorité et des normes sociales, à la recherche d'un idéal, vers une utopie, le tout dans une société pauvre et machiste. Ça donne donc Foxfire, un petit gang qui tente de se rebeller, qui se nourrit d'idéaux anarchistes et communistes, de 5 membres au départ, elles se veulent... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

20 3
Avatar Cmd
6
Cmd ·

Personne ne parlera de nous quand nous serons mortes.

Le cinéaste français Laurent Cantet adapte le roman de Joyce Carol Oates, déjà adapté en 1996 dans un film méconnu du même nom avec une Angelina Jolie alors débutante. D'avantage que le récit d'une petite délinquance basculant dans le drame, "Foxfire" est surtout le portrait peu flatteur d'une société patriarcale et hypocrite considérant la femme comme un objet que l'on peut utiliser à notre... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

12
Avatar Gand-Alf
7
Gand-Alf ·

Critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles par Patrick Braganti

Le dernier film de Laurent Cantet - un français adaptant un écrivain américain - laisse une impression mitigée et paradoxale. En dépit de sa longueur et de sa densité, il semble rester superficiel et éparpillé. C'est un projet complexe où, au travers de l'expérience d'un gang de filles dans les années 50 aux États-Unis, il est question de lutte contre la domination masculine, des combats... Lire l'avis à propos de Foxfire, confessions d'un gang de filles

14 1
Avatar Patrick Braganti
4
Patrick Braganti ·

Critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles par Dorine

Formidable, fantastique, que dire, foxfirissimement brillant. Bon, j'exagère peut-être, des films de jeunes qui se rebellent, il y en a eu beaucoup... beaucoup... mais qu'est-ce qu'on aime ça. En sortant de la salle, un sentiment nous prend et nous domine : celui de la liberté que l'on peut éprouver dans l'action contre l'ordre établi, contre une société écrasante ; qui plus est, celle des... Lire l'avis à propos de Foxfire, confessions d'un gang de filles

8
Avatar Dorine
8
Dorine ·

Mozilla Verlan

Laurent Cantet est peut être l'un des rares réalisateurs en France qui sait découper pour de la caméra à l'épaule. Il le reprouve ici pour Foxfire, renouant sur les thèmes de l'éducation, de l'exclusion et la rebellion, que l'on voyait dans Entre les Murs. Ce film la, plus dense, ressemble d'avantage à une chronique structurée qu'a un faux documentaire, bien qu'il se base aussi sur des faits... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

7
Avatar HugoShapiro
8
HugoShapiro ·

" Foxfire burns and burns "

La flamme brûle et fascine jusqu'à ce qu'elle vacille légèrement puis finisse par n'être plus qu'un léger filet de fumée avant de s'évaporer laissant ceux qu'elle éclairait dans le noir, un peu agares, perdus. Foxfire, le film de Laurent Cantet après "Entre les murs", s'échappe de l'école et du 21e siècle pour se plonger dans les années 50, Toronto et raconter l'histoire d'un gang de filles... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

7
Avatar eloch
8
eloch ·

Feminista

Enfin je vois le dernier film de Laurent Cantet. Son format et sa diffusion semi-confidentielle m'avaient tenu à l'écart des salles, mais, ayant finalement trouvé le créneau, je prends mon courage à deux mains et m'exile dans une salle éloignée qui diffuse le film. Belle surprise que ce petit cinéma d'Art et d'essai perdu en pleine zone (industrielle et "résidentielle"), aux tarifs avantageux.... Lire l'avis à propos de Foxfire, confessions d'un gang de filles

6 2
Avatar Krokodebil
7
Krokodebil ·

Feu, marche avec moi.

Laurent Cantet m'a surpris avec ce film. Son évolution est conséquente et le décalage avec ses films français se ressent. En positif ! Enfin ! Foxfire a une adaptation digne de ce genre. Le film est fluide bien qu'homogène. L'homogénéité a cette qualité de rendre un univers singulier, un discours qui se distingue mais elle a ce défaut de ne servir qu'un point de vue (quand il ne s'agit pas... Lire la critique de Foxfire, confessions d'un gang de filles

5 1
Avatar OVBC
6
OVBC ·

Bon gang ne saurait mentir.

Rien que pour mon connard de voisin grassouillet qui, une fois le film terminé, s'est étiré bruyamment et a meuglé un "Mais elles sont hystériques, ces gonzesses !" de beauf/bœuf misogyne, je rajoute un point bonus à ce film et lui attribue la note de 7. L'interprétation de Raven Adamson (Legs) est magistrale. Lire l'avis à propos de Foxfire, confessions d'un gang de filles

5
Avatar Jaune
7
Jaune ·