👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le chien qui revient.



Ce film reprend l'histoire célèbre de Frankenstein, écrite par Mary Shelley, en 1818, pour la transposer dans une Amérique moderne, et dans un contexte plus enfantant, que le roman d'origine.

J'ai vu ce film n'ont pas dans une nuit orageuse, avec les hurlements du tonnerre, qui crient leurs déchirements du ciel, dans la nuit noire, mais dans une nuit calme, ce qui est, vous s'avouerez bien plus confortable, surtout questions bruit.

Ce film utilisa la technique du "Stop Motion" aussi appelé "animation en volume" en français consiste à faire plusieurs photographies, de figurine réelle, en faisant bouger un tout petit peu les figurines à chaque mouvement, puis a faire tourner les images bout à bout, afin de donner l'illusion du mouvement.

Le protagoniste de ce film est Victor Frankenstein, un jeune garçon qui décide de ressusciter son chien mort, en utilisant les éclairs, mais le personnage principal de ce film est Sparky, le chien de Victor, qui mourra, mais sera ressuscité par son propriétaire, c'est lui qui sera désigné par le titre Frankenweenie, et qui sera au premier plan sur l'affiche du film.

La plupart des enjeux du film seront générés par la science, et les créations qu'elle peut engendrer. La science donnera naissance dans ce film à de nombreux phénomènes effrayants et mystérieux. Ses dits phénomènes mettront en danger les protagonistes du film, et leurs proches. Une ambiance mystérieuse et effrayante imprègne le film grâce à de nombreux éléments de celui-ci.


  • L'utilisation du noir et blanc, qui d'une part rappelle les films d'horreur, des studios comme celui de la Hammer dans la première moitié du vingtième siècle principalement, et d'autre part donne un aspect sinistre au film, en enlevant les couleurs, et focalisant ainsi l'attention des spectateurs, sur le mélange de noir ténébreux, et de gris triste intimidant qui constitue le film.


  • Le design de l'esthétique des différents, qui crée une sorte de vallée de l'étrange avec le spectateurs, en rendant les personnages assez réaliste pour qu'on les considéré facilement comme des personnages, grâces aux manques d'éléments farfelus ou fantastique dans leurs designs, mais en les rendant aussi trop bizarre pour qu'on puisse les associés aux gens qu'on croisent tous les jours, grâces à leurs caractéristiques disproportionné par rapport aux proportions habituelles: les yeux sont trop grands, la tête est trop grande, et les membres sont trop fins en autres.



Le film, montre la science comme quelques choses qui effraient souvent, les gens qui ne l'analyse pas en profondeur, et qui risque d'exploser à la tête, des gens qui ne l'utilisent pas avec passion et conviction. Cette vision de la science, se rapproche assez beaucoup selon moi, d'une vision plus artistique, ce qui mélange selon moi trop deux notions, l'arc et la science qui sont tout de même assez différents, dans leurs concepts et dans la manière de les utiliser. Même si la science effraie souvent effectivement les gens qui ne la connaissent pas beaucoup, la passion donnée à l'ouvrage est selon moi, plus importante dans l'art que dans la science, car dans la science on a besoin d'objectivité et de consistance, afin de mener à bien les expériences alors que l'art se concentre plus sur la subjectivité et la créativité de l'artiste, qui crée une œuvre d'art.

Frankenweenie
Cinemaniaque
8

Critique de Frankenweenie par Cinemaniaque

Je l'avoue volontiers, depuis 2005, je n'ai pas été le dernier à uriner sur le cadavre de plus en plus pourrissant du défunt génie de Tim Burton. Il faut dire qu'avec ses derniers films (surtout...

Lire la critique

il y a 9 ans

51 j'aime

2

Frankenweenie
cloneweb
5

Critique de Frankenweenie par cloneweb

Tim Burton n’est il pas un réalisateur surestimé ? Quand on regarde sa filmographie, on se rend compte que le réalisateur n’a rien fait de démentiel depuis Sleepy Hollow en 1999. Vous me citerez...

Lire la critique

il y a 9 ans

42 j'aime

3

Frankenweenie
Jambalaya
5

ADIEU...

Beaucoup vont aimer cette nouvelle oeuvre de Tim Burton, sa moyenne en témoigne et c'est tout à fait compréhensible. Si l'on prend le film pour lui-même, il n'y a en effet pas grand chose à...

Lire la critique

il y a 9 ans

32 j'aime

17

Monty Python - Sacré Graal !
EmpereurOtaku
6

Un sacré film!

Ce film est l'un des films du groupe de comiques brittaniques les Monty Python, qui est très connus pour ses films et séries comique, comme Flying Circus une série comique dont l'humour repose sur...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

Bleach
EmpereurOtaku
9
Bleach

Ma critique de Bleach un anime sous estimé.

Je trouve que cette anime est sous estimé par la majorité des gens qui le regardent, car la plupart des gens ne s'arrêtent qu'a ses défauts : les Hs qui sont assez nombreux et souvent assez ennuyeux...

Lire la critique

il y a plus d’un an

4 j'aime

1

Monty Python - La Vie de Brian
EmpereurOtaku
9

La grande vie de Brian

Pour commencer, je suis un très grand des Monty Python, que j'ais découvert avec leur série Flying Circus. J'aime vraiment énormément, ce film à cause : de son humour, qui même s'il est selon moi,...

Lire la critique

il y a 1 an

3 j'aime