Une excellente surprise

Avis sur Frantz

Avatar Emmanuel Parent
Critique publiée par le

Frantz est l'une des excellente surprise de cette fin d'année et en ce qui me concerne l'un des meilleur film que j'ai vu cette année. François Ozon nous offre ici un film simple et classique (pour autant que cela veuille dire quelquechose), très réussi dans son ensemble et sans incohérence dans l'histoire, le style ou le rythme.

Le personnage principal du film est dans le titre : Frantz. Même si il n'est pas présent physiquement dans l'histoire puisque mort à la guerre, Frantz est celui autour qui gravite toute l'intrigue et les personnages. Adrien, soldat français arrive dans une Allemagne encore sous le choc de la défaite pour fleurir la tombe de son "ami" Frantz et rencontrer ses parents et sa veuve Anna.

Frantz est un film d'émotions, de non-dits et un peu historique plutôt qu'un film de suspense. L'histoire est relativement prévisible mais on se laisse néanmoins un peu surprendre et on accroche aisément à l'intrigue. Certains reprocheront probablement le rythme assez lent de l'histoire et j'aurai du mal à les contredire, même si ici il me semble assez justifié. Tout le film ne tient donc pas dans l'intrigue elle-même, mais dans ce que Ozon en fait, comment il joue avec les personnage et avec finalement ce qui est le thème principal du film : le mensonge. Mensonge qui va finalement permettre à une famille de retrouver une certaine joie de vivre et aux autres de passer à autre chose ….

Les acteurs sont la grande force de film, force nécessaire pour porter un tel film et un tel rythme. La ravissante Paula Beer dans le rôle de femme délicate et fragile impose sa présence et une réelle émotion, de même que Pierre Niney qui est également très convaincant dans ce rôle d'homme lui aussi très fragile. On n'oubliera pas non plus les rôles secondaires qui contribuent aussi largement à la réussite du film.

Frantz a cette particularité d'être presque entièrement en noir et blanc, presque car certaines rares scènes sont en couleur, cet effet de style permettant de jouer habilement entre le réel (noir et blanc) et le rêve (en couleur). Cela peut surprendre au premier abord, et on a peur au départ de se retrouver dans l'un de ces vieux films diffusés sur Arte :) . Cet effet qui colle bien à la thématique du film permet de s'intéresser bien plus à l'intrigue et aux personnages plutôt qu'à l'environnement. On pourra regretter que ce noir et blanc est un peu trop « noir » dans certaines scènes.

Frantz n'oublie pas d'aborder le côté historique, mais encore une fois sur le registre émotionnel. Pas de décor spectaculaire, et là encore l'après 1ere guerre est abordé sur le prisme de la rivalité entre 2 nations sorties de la guerre, du regard porté les uns sur les autres. On notera à ce sujet quelques scènes très marquantes comme lorsque l'allemande Anna se retrouve en France au milieu d'une marseillaise.

En conclusion, un excellent film même si je conçoit que le rythme un peu lent aura du mal a en convaincre certains.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 298 fois
1 apprécie

Autres actions de Emmanuel Parent Frantz