👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Dans l'ensemble je trouve que l'histoire ressemble grandement à celle de Dragon, mais en plus maladroit.
La base de l'intrigue repose sur une guerre de tradition que se livrent Hommes et bêtes, d'aussi loin qu'ils se souviennent. Jusqu'au jour où un petit con brise cette tradition. Il en résulte une réconciliation absolue et tout le monde vit en harmonie.

D'un côté dans Dragon, je pense que la vision manichéenne est envisageable car l'univers est construit pour : il est purifié afin de ne laisser qu'un unique peuple d'une seule et même espère, qui de plus est, n'est pas une espèce réelle (désolé si je détruit les rêves de certains). Ce qui leur permet d'aller où ils veulent légitimement.
La nature quant à elle est sauvage, diversifiée, et l'harmonie n'y règne certainement pas. Cette dichotomie me semble alors superficielle et surtout bancale. (D'autant plus que je viens de lire Croc blanc et l'appel de la forêt de Jack London, qui décrivent la nature de manière fascinante, et donc rend certainement mon jugement plus violent).

Dans un second temps, je trouve les personnages inutiles ou inintéressants : ils sont des clichés exagérés (par exemple Kenaï est encore jeune, immature et égoïste, demande en boucle "Pourquoi moi ?" après sa transformation... C'est juste lourdingue), tous gentils et bienveillants, et ne prennent jamais de décision car tout se déroule pour eux, ils n'ont qu'à suivre passivement leur route.

Même le dénouement est superficiel, il constitue d'ailleurs ma plus grande déception. Alors que Denahi traque son frère depuis le début de l'aventure, à peine une once de doute émerge dans ses pensées que Deus ex machina : les esprits déboulent pour faire le boulot à leur place . . .

Néanmoins, j'avoue qu'il est agréable de constater que le film ne s'encombre pas de péripétie amoureuse inutile, et Phil Collins à la musique est toujours un bon point.

KévinBeaupuy
1
Écrit par

il y a 2 ans

Frère des ours
Walter-Mouse
7

Sous-estimé

Selon moi, on a descendu Frère des Ours à sa sortie bien trop rapidement et facilement. Encore qu'il ne possède pas une si mauvaise réputation si on regarde de près. Même les critiques à l'époque ne...

Lire la critique

il y a 6 ans

28 j'aime

20

Frère des ours
crash
6

C'est dommage !

Ce film aurait pu crever l'écran avoir la notoriété du roi lion, voire mieux ! Les sujets abordés sortent des classiques Disney, ça aurait pu vraiment donner quelque chose d'énorme. Le film est...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

Frère des ours
Papy_Jr13
10

J'ai le saumon, à moi de raconter !

Frère des ours ! 44ieme long-métrage d'animation Disney. Ce que j'adore avec ce studio, c'est que dès qu'il adapte une culture étrangère, il ne fait pas les choses à moitié en exploitant ces...

Lire la critique

il y a 6 ans

10 j'aime

7

Voyage au centre de la Terre
KévinBeaupuy
6

Voyage au centre de la Terre

Malgré deux chapitres de présentations du professeur Lindenbrock et son neveu Axel, à travers des notions de décryptage qui m'ont malheureusement semblé lassantes, l'aventure commence, tout...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime

The Feels
KévinBeaupuy
4
The Feels

Critique de The Feels par Kévin Beaupuy

Je pensais que les relations lesbien allaient être au cœur des sujets abordés par ce film, mais il traite en fait des relations en général et en particulier de la communication. A la rigueur le seul...

Lire la critique

il y a 1 mois

La Stratégie Ender
KévinBeaupuy
3

Baby Neo and elder Morpheus

Bébé Néo est un prodige, il est formé par papy Morpheus qui croit durement en lui. Dans le but de sauver l'humanité des machines... Euh les extra terrestres.Sauf que la, ce sont pas les Washkowskk...

Lire la critique

il y a 3 mois