Advertisement

Entre fascination et répulsion

Avis sur Funny Games

Avatar Confucius
Critique publiée par le

Pour mon premier Haneke, en voilà une bien jolie surprise. Aucun de ses films à part celui ci ne m’avait attiré par leur résumé, c’est donc logiquement que je me suis porté vers Funny Games…

On suit ainsi une petite famille, George et Ann qui partent se reposer en vacances dans un coin tranquille avec leur fils Georgie. Mais la venue de deux jeunes hommes, Peter et Paul, va venir perturber notre jolie famille dans leur havre de paix, qui va finir par être séquestrée par ces derniers. ..

On m’avait dire que le film est dur, violent, âpre, qui m’est les nerfs à rude épreuve, et en effet il est un peu tout cela à la fois. Funny Games est bien un film dérangeant, mais qui captive tout du long, avec une tension constante, je n’ai d’ailleurs pu décrocher un seul instant. Une fois le film terminé c’était la délivrance, un vrai soulagement, on peut enfin respirer.
Au delà des images éprouvantes, devant cette torture plus psychologique que physique, même si cette dernière est aussi présente (le genoux de George peut en témoigner), Hanneke nous envoie aussi quelques messages.

(D’après moi) le réalisateur veut ainsi mettre en lumière une forme de banalisation de la violence dans nos sociétés actuelles. Ainsi on voit que ces jeunes hommes tortures et tuent principalement pour s’occuper, pour s’amuser. Comme si tout pouvait être acceptable, du moment qu’on en éprouve du bonheur, que son plaisir personnel est satisfait.
Haneke dénonce aussi le voyeurisme de notre époque, sans doute aggravé par la télévision. Cela ce voit notamment quand Paul s’adresse directement à nous par un signe de tête ou des interpellations, comme si nous étions en quelque sorte nous les spectateurs étions son public. J’ai trouvé d’ailleurs à cette occasion que Haneke dénonce ici une forme de « violence légitime », celle que l’on trouve acceptable, celle que l’on regarde, ainsi on cautionnerait le supplice de cette famille.

Au niveau de la réalisation, on le sent, Haneke a du bagage. Bien qu’au départ j’ai eu un peu peur devant le générique assez étrange (grosse écriture rouge avec une musique dirons nous spéciale).
La réalisation est ici sobre mais efficace, elle parvient à merveille à nous mettre mal à l’aise. On est aussi le spectateur de certaines séquences « réjouissantes » comme ce plan séquence fixe de plusieurs minutes qui nous frappe de plein fouet.

Au niveau des acteurs on a le droit à un casting quasi parfait. Les membres de la familles sont bien choisis, on pourrait les prendre pour nos voisins, un physique tout à fait banal. Grand Dieu ça nous change pour notre plus grand plaisir des films US où le héros est (souvent) un mister univers et accompagné par une bonnasse qui à part son physique n’apporte jamais rien. Mais la palme de l’acteur revient ici aux deux « fous », Paul et Peter, qui eux aussi ont un physique banal mais punaise ils mettent mal à l’aise dès le départ, une grande prestation de leur part, en particulier celle de Paul (et qui a une voix en parfaite adéquation avec son rôle qui plus est).

Comme vous avez pu le lire j’ai été particulièrement enjoué par Funny Games, une très belle surprise en cette année 2013.
Un film qui ne laisse pas insensible, ça c’est sûr, mais surtout un film qui fait réfléchir, et ça, c’est un bon point.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4355 fois
89 apprécient · 3 n'apprécient pas

Confucius a ajouté ce film à 8 listes Funny Games

Autres actions de Confucius Funny Games