👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ok. C'est rempli d'aprioris que je suis allez voir Get Out. Aprioris à deux niveaux : Encore un film qui traitera du racisme aux États-Unis sous un angle déjà vu (un couple hétérosexuel / inter racial dont l'homme noir sera sujet au racisme venant de la famille blanche de sa compagne) et un film d'horreur que j'envisageais par avance raté.
Commençons par éliminer quelques évidences : L'intrigue n'est pas forcément très susceptible, le jeu d'acteurs et la réalisation pas forcément exceptionnels.
Cependant, le coeur/la quintessence de ce film se retrouvent dans les enjeux qu'il met en exergue. En effet, il permet d'illustrer de nombreux conflits, tensions et cicatrices dans la communauté noire "occidentale" : la question de l'appropriation culturelle, la représentation des femmes/hommes noir(e)s et blanc(he)s au cinéma (

Ici vous pouvez spoiler


en ce sens la fin du film est significative, Rose appelant à l'aide le policier alors qu'elle est la "méchante" renvoyant à l'image de pureté et d'innocence que la femme blanche peut avoir dans les représentations et Chris voyant la voiture de police, levant automatiquement les bras). On pourrait donc qualifier le format "film d'horreur" utilisé par Jordan Peele d'original pour mettre en lumière des enjeux que des films classiques produits par Hollywood traitant de ces problèmes (Les plus connus et les plus récents : The Help, Hidden Figures, Selma...) négligent ou effleurent à peine, pour ne pas effrayer le "grand public".
À noter également que les dialogues peuvent paraître pauvres et basiques au premier abord mais sont en fait remplis de référence à la culture afro-américaine.

il y a 5 ans

2 j'aime

Get Out
Behind_the_Mask
7
Get Out

I am not your negro

Wahou ! C'est que c'était bien, finalement, Get Out ! Behind est soulagé car il craignait d'avoir payé sa place pour un pamphlet politique qui aurait dépassé son genre de départ, que le masqué...

Lire la critique

il y a 5 ans

113 j'aime

7

Get Out
BobChoco
5
Get Out

I told you so

Bon, pour ceux qui n'ont pas vu le film, passez votre chemin. Ce qui m'a attiré de prime abord, c'est le "genre : horreur" annoncé par la com sur la toile couplée au pitch: "Chris est noir. Chris...

Lire la critique

il y a 5 ans

108 j'aime

12

Get Out
Clairette02
8
Get Out

Man, I told you not to go in that house.

Des bienfaits de ne pas trop se renseigner sur un film... Je suis allée voir Get out en pensant qu'il s'agissait d'une comédie, portant sur le racisme aux Etats-Unis. Pas sûr que le terme de...

Lire la critique

il y a 5 ans

92 j'aime

8

Seven Seconds
LaurentMondélice
7

" Si je meurs à l'étranger, je suis un héros. Mais si on m'assassine dans mes propres rues, je suis

Seven Seconds est une « mini série », format récemment en recrudescence à la télévision américaine, qu’il s’agissent d’histoires tournant autour d’une seule intrigue ou d’anthologies. Ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

3 j'aime

1

Get Out
LaurentMondélice
6
Get Out

Film social > Film d'horreur

Ok. C'est rempli d'aprioris que je suis allez voir Get Out. Aprioris à deux niveaux : Encore un film qui traitera du racisme aux États-Unis sous un angle déjà vu (un couple hétérosexuel / inter...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Looking
LaurentMondélice
8
Looking

Souvenir Gai

Ma série culte à moi. Looking (2014-2015) est une des séries new age les plus « gay » qui soit. Portée par Andrew Heigh, le pape britannique des prod télévisuelles et cinématographiques à thématique...

Lire la critique

il y a 2 ans

1 j'aime