Robocop in the shell

Avis sur Ghost in the Shell

Avatar Jean-François Sturm
Critique publiée par le

Vingt ans après l'adaptation en dessin animé du manga de Shirow Masamune par Mamoru Oshii, Hollywood adapte la version live. La mondalisation gagnant aussi les blockbusters au cinéma, cette grosse production doit son financement par un gros apport chinois, et ce n'est surement qu'une des premières coproduction sino-américaine d'une longue série.
L'aspect très cérébrale du dessin animé avait rebuté beaucoup de monde en 1995 et cette version corrige cet aspect pour rendre le film plus simple d'abord au grand public. Mais Rupert Sanders a à contrario peut-être trop simplifié le script, en lui faisant perdre son ADN et le rendant finalement trop conforme aux autres blockbusters de son temps. L'aspect virale de la menace cybernétique de Kuze menaçant la planète est sous évoquée pour ne concentrer l'histoire que sur le passé du personnage. Tout comme la Section 9, ne se résume finalement qu'à 3 personnages (le Major, Batou et le chef Aramaki). Les autres membres ne faisant que de la figuration au point que l'on peut ne pas comprendre qu'ils fassent partie de l'équipe. Au final on se retrouve avec une histoire très centrée sur le personnage du Major et ses "fantômes", qui nous rappelle un tout autre film... "Robocop" !
Mais esthétiquement c'est plutôt une belle réussite, très fidèle au manga de 1995, donc certains plans mémorables ont été reproduit à l'identique. Sauf qu'à trop vouloir être fidèle, où est l'originalité ? Cette ville futuriste n'échappe pas, une fois de plus, à l'éternelle référence visuelle de "Blade runner".
Hollywood s'est déjà planté en beauté récemment à vouloir updater ses propres blockbusters des années 90 ("Dredd", "Total recall", "Jurassic parc") confiant leurs réalisations à de bons techniciens plutôt qu'à de bons metteurs en scène. Et Rupert Sanders, qui n'a réalisé que "Blanche-Neige et le chasseur" manque ici cruellement de crédibilité pour son poste. Heureusement pour le film, il dispose d'un casting bankable avec Scarlett Johansson, Takeshi Kitano et Juliette Binoche.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 199 fois
1 apprécie

Jean-François Sturm a ajouté ce film à 1 liste Ghost in the Shell

Autres actions de Jean-François Sturm Ghost in the Shell