Affiche Ghost in the Shell 2: Innocence

Critiques de Ghost in the Shell 2: Innocence

Long-métrage d'animation de (2004)

Maybe doll

Lâcher les amarres : le Major y était parvenu, reste à savoir ce qu’il advient du monde laissé derrière elle. En retournant, presque 10 ans après le premier opus, dans sa mégalopole cybermodifiée, Oshii en adopte les règles inquiétantes, à savoir que toute frontière... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

36 4
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Simulacres et réalités truquées

Une nuit de 2032, en pleine métropole de Tokyo, la police campe telle une armée autour d'une venelle, véritable coupe-gorge en impasse où s'est réfugié un mystérieux assassin. Les gens s'agglutinent, curieux, et sont difficilement repoussés par les forces de l'ordre. Une voiture fend soudainement l'obscurité et franchit la barrière de sécurité. Un homme en descend, sûr de lui, muni d'un... Lire l'avis à propos de Ghost in the Shell 2: Innocence

14 5
Avatar Vincent Rigaud
10
Vincent Rigaud ·

Transhumanisme cyberpunk et puppet master

Des Gynoïdes – d’ultra-modernes androïdes domestiques féminins – tuent leurs maîtres et s’autodétruisent, non sans avoir lancé un ultime appel à l’aide. La Section 9 est chargée de l’enquête. Mamori Oshhi adapte pour la seconde fois, et toujours aussi librement, le seinen de Masamune Shirow. Le major Kusanagi a disparu, sa conscience/ghost a rejoint la matrice des... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

28 3
Avatar Step de Boisse
9
Step de Boisse ·

Déshumanisation

Quelque temps après les événements du premier Ghost in the Shell, Innocence nous emmène à nouveau dans cet univers où l'informatique a pris une place importante et échappé du contrôle des humains. Batou, cyborg appartenant à la section anti-terrorisme, enquête sur des mystérieux meurtres pouvant cacher divers complots politiques. À nouveau on retrouve dans... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

30 8
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Les poupées russes.

Après son étrange film live "Avalon", Mamoru Oshii revient à l'univers de Masamune Shirow qui lui a apporté la reconnaissance internationale, tout en prenant plus que jamais ses distances avec l'oeuvre du mangaka, poussant les réflexions abordées dans le précédent volet jusqu'au point de non-retour, au risque de perdre une bonne partie de l'assistance. Continuant éternellement de mettre en... Lire l'avis à propos de Ghost in the Shell 2: Innocence

25 7
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Puppet Master

Se perdre dans Innocence : Ghost in the Shell 2, c'est avant tout plonger dans les méandres des visions de son auteur, Mamoru Oshii. Au coeur de ses obsessions, de son profond pessimisme qu'il porte sur l'humain. Un humain qu'il rejette quasi systématiquement en arrière plan, tant il semble en faire peu de cas, tant il semble le considérer avec dédain. Innocence emprunte sa beauté par... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

24 4
Avatar Behind_the_Mask
9
Behind_the_Mask ·

Voyage dans la pensée

Chaque seconde d'Innocence transpire le projet de Mamoru Oshii, le réalisateur/scénariste : réaliser son oeuvre ultime, celle où il met tout, jusqu'à l'excès, celle où il s'écorche en hurlant pour cristalliser toutes ses obsessions dans un déluge de beauté aussi insoutenable que l'éclat du soleil. Oshii veut livrer son chef-d'oeuvre. Certains ne l'ont pas suivi à cause de cette mégalomanie... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

22 1
Avatar Amrit
9
Amrit ·

Quand même une poupée peut vous faire douter de votre propre existence.

Dieu a créé l'homme, copie imparfaite mais doté du libre arbitre. Ce dernier a donc voulu de faire de même en créant la poupée, reproduite à son image afin de satisfaire sa soif insatiable de supériorité. Mais dans ce monde sans âme qui évolue selon ses choix égoïstes, ces reproductions artificielles sont parfois plus humaines que leurs créateurs ne le demeurent et qu'ils ne croient l'être.... Lire la critique de Ghost in the Shell 2: Innocence

22 7
Avatar Mehdi Ouassou
10
Mehdi Ouassou ·

Critique de Ghost in the Shell 2: Innocence par kwyxz

Visuellement, c'est superbe. Quasiment aucune fausse note, de la synthèse magnifique et des dessins relativement bien intègrés (bien mieux que dans Steamboy par exemple). Pour la bande son, on est pas dépaysés: c'est quasiment la même que dans le précédent. D'ailleurs, ça se reconnaît dès les premières mesures. Le rythme par contre a été profondément ralenti, pour laisser le spectateur dans... Lire l'avis à propos de Ghost in the Shell 2: Innocence

18 1
Avatar kwyxz
6
kwyxz ·

Critique de Ghost in the Shell 2: Innocence par Alexandre Godard

Innocence est le film de Mamoru Oshii le plus simple à comprendre. Comment ça non? Si, si. C'est le seul film que vous pouvez regarder et comprendre sans les dialogues. Simplement, tous les messages passent par l'image. D'abord, un résumé. Batou est toujours à la section 9, enquête toujours sur les affaires politiques pas clair, intervient souvent de manière musclée.... Lire l'avis à propos de Ghost in the Shell 2: Innocence

7 2
Avatar Alexandre Godard
10
Alexandre Godard ·