Le reflet brisé dans le miroir

Avis sur Ghostland

Avatar William François
Critique publiée par le

Ghostland...

Difficile à définir.
Compliqué pour moi de savoir si j'ai aimé ou non. Dès la sortie de la salle, j'ai commencé à y réfléchir. Ghostland est sans pitié. Il nous malmène comme les personnages du film sont malmenés. Pascal Laugier, le réalisateur, fait de nous des poupées avec qui il fait ce qu'il veut. On a des personnages brisés qui tentent tant bien que mal de recoller les morceaux. Là où l'humanité disparaît au fur et à mesure que les horreurs se répètent, la seule lueur d'espoir est le personnage de Mylène Farmer, la mère, qui incarne la bienveillance et l'innocence. Et l'aspect psychologique du film, qui constitue le twist principal du film (qui arrive un peu trop tôt à mon goût...), donne un côté réel et profond à l'histoire. Car n'importe qui pourrait réagir de la sorte dans une telle situation. Occulter des souvenirs douloureux pour ne pas avoir à se confronter à eux, c'est une caractéristique humaine que tout le monde expérimente dans sa vie. Et le seul moyen de s'en sortir s'appelle le retour du refoulé. Il peut être plus ou moins douloureux, mais il libère l'âme une bonne fois pour toute.

Ghostland est à la fois classique et singulier, paradoxalement. Classique par son univers de base. Les codes, normes et autres clichés du film d'horreur sont là, des jumpscares au huit-clos oppressif dont la seule sortie possible est l'escalier, qui représente également la barrière que doivent franchir les deux héroïnes. Et singulier dans sa mise en scène ultra efficace, sa réalisation léchée, sa photographie magnifique, ses acteurs toujours justes qui incarnent à la perfection la terreur, et bien sûr son scénario. Le tout donne une ambiance qui surprend, dérange, oppresse, glace le spectateur, peu habitué à de pareils images.

Un film d'horreur n'a pas à faire peur par sa forme. Il doit terrifier par son ambiance, par son histoire qui pioche allègrement dans les phobies et les traumatismes du spectateur. Il doit marquer les esprits, au point que le public doit s'en souvenir longtemps. Pour moi, Ghostland est un vrai film d'horreur. Je ne peux que le conseiller aux personnes ayant vraiment la volonté de se faire rouler dessus par un camion glace pendant 1h30. Car on n'en sort pas indemne. En tout cas, moi, je n'en suis pas ressorti indemne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 303 fois
1 apprécie

William François a ajouté ce film à 1 liste Ghostland

Autres actions de William François Ghostland