Le retour du Pangolin

Avis sur Ghosts of Mars

Avatar steka
Critique publiée par le

Revu avec plaisir ce film de John Carpenter. Difficile de lui attribuer une note élevée, pour des raisons évidentes, et ailleurs exposées, sur lesquelles il est donc inutile de revenir. Pourtant, on peut trouver ici une assez remarquable métaphore de notre actuelle situation "virale" - une sorte de retour du pangolin surexposé, version martienne. L'arrière plan est tout à fait parlant : vers 2160, nous sommes donc passés dans une société matriarcale où les femmes tiennent désormais le haut du pavé et où les hommes sont réduits, en leur rôle principal, à celui de "reproducteur". Mais voyez-vous cela, rien n'a changé par ailleurs : le capitalisme règne toujours en maître, avec ses hiérarchies particulières, ses sans-dents, ses derniers de cordée qui se tapent tous les sales boulots, sa police qui n'est pas payée pour réfléchir mais aussi avec ses destructions à tout-va des nouveaux territoires, ici martiens; pillant et massacrant les espaces vierges à la recherche effrénée de son effrayante "valeur".
Mais évidement, la "croissance" (l'indispensable croissance du capital) ne peut que trouver sa limite, la destruction de trop si l'on peut dire. Et donc "le retour du pangolin" se manifeste ici sous la forme d'un très inquiétant brouillard rouge dont je m'abstiendrais de dévoiler les étonnantes aptitudes. Mais comme l'ont déjà compris les plus lucides, "l'essentiel n'est pas le virus mais la société qui le reçoit".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
5 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de steka Ghosts of Mars