Avis sur

Gilda par nakamoto

Avatar nakamoto
Critique publiée par le

Au hasard d'une rencontre, un directeur de casino se lie d'amitié avec un tricheur et lui présente Gilda qu'il vient d'épouser subitement.

Une très belle photographie avec une maîtrise du noir et blanc propre aux films américains des années 40. Tout le récit tourne autour de Gilda, incarnée par Rita Hayworth, dont la prestation scénique est devenue célèbre.

Les thèmes du jeu, de la dissimulation et de la passion amoureuse occupent une place centrale. Les trois personnages jouant au sens propre au casino, comme au sens figuré avec le destin. Ce sont aussi trois dissimulateurs qui mentent aux autres et à eux-mêmes. Ils créent un ménage à trois ambiguë, le directeur jetant Gilda dans les bras de son ami et homme de confiance. Le film est réalisé à une époque où les rapports homme-femme sont très figés ; les hommes étant machistes, Gilda joue de sa féminité comme d'une arme (la canne/épée étant d'ailleurs présentée comme une métaphore de la maîtresse). La différence d'âge, entre les deux amants d'une part, et le directeur du casino, l'employé-philosophe, le policier, d'autre part, donneront aux amants un caractère immature, particulièrement saisissant dans la scène finale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 138 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de nakamoto Gilda