Avis sur

Gimme Shelter par Cinemaniaque

Avatar Cinemaniaque
Critique publiée par le

Ouverture du film : les Stones regardent un documentaire... Sur les Stones. Sur un concert plutôt, celui d'Altamont, de sa conception à son déroulement jusqu'à son dénouement tragique. En plaçant les protagonistes devant la démonstration de leurs erreurs, les cinéastes lancent un geste réflexif et fort sur l'importance du documentaire, de la captation du réel comme trace, comme mémoire, comme source de remise en question. Concernant le coeur du film, sur fond de Satisfaction, Sympathy for the devil, Brown Sugar ou Honkytonk Women, on découvre l'envers du monde hippie, trop peace et pas vraiment love, où la déchéance liée aux psychotropes n'a d'égale que la violence régnant dans l'assemblée. C'est le portrait d'une génération en manque de repères, qu'on soit hippie ou Hell's Angels. C'est aussi le portrait d'une utopie, celle d'un Woodstock bis étouffé dans l'oeuf par une gestion bancale pour ne pas dire merdique. Du paradis, une véritable descente aux enfers.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 486 fois
7 apprécient

Autres actions de Cinemaniaque Gimme Shelter