Desperandum et Gloria

Avis sur Gloria Mundi

Avatar Jacqueline Tisserand
Critique publiée par le

J'ai retrouvé avec plaisir "ma famille Guédiguian" avec ce film magnifique, "Gloria Mundi". Mais cette fois, il n'est pas question de douceur, d'amour, d'espoir, de réconciliation...
Gloria Mundi est un film très sombre, dans la lignée de "La Ville est tranquille". Le militantisme est fatigué, le capitalisme, l'individualisme l'ont emporté haut la main sur la solidarité et l'espoir de jours meilleurs.
Le film commence par les images merveilleuses d'une naissance, celle de la petite Gloria qui arrive dans un monde que l'on voudrait tellement beau et accueillant pour elle.
Mais très vite on voit que certains se débattent pour "y arriver", subissent des coups durs et leurs conséquences catastrophiques, quand d'autres, arrivistes et arrogants, profitent du système.
Les acteurs et actrices sont comme toujours fabuleux. Ceux de toujours, Ariane Ascaride, Gérard Meylan, Jean-Pierre Darroussin, et d'autres plus "récents", Anaïs Demoustier, Robinson Stevenin, Grégoire Leprince-Ringuet, Lola Naymark, vraiment à la hauteur de leurs ainés.
On peut peut-être juste regretter quelques clichés et un léger manque de nuances dans les attitudes des personnages antipathiques.
Mais Robert Guédiguian sait à merveille parler des sentiments, et il filme superbement Marseille, avec tous les détails, les militaires armés qui patrouillent, les bus, la circulation, la vie ordinaire d'une ville, la sienne.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 935 fois
12 apprécient

Autres actions de Jacqueline Tisserand Gloria Mundi