Vice Films a fumé de la mauvaise came.

Avis sur Goldie

Avatar Le Veilleur
Critique publiée par le

J'ai rencontré l'éternité : et c'est une femme qui ne sait pas danser mais qui veut quand même percer dans la danse.
Dans un film dramatique Sam de Jong nous épuisent psychologiquement et physiquement. Je résume le film :
Goldie, une jeune femme de 18 ans vivant aux USA, vole un... jesaismêmepasquelestcevêtement, et flash sur un manteau (QUI SERA L’ÉLÉMENT PRINCIPAL DU FILM PUTAIN) puis rentre chez elle (ouais j'ai loupé tout le début, il est encore plus inintéressant que le reste du film), son beau-père - un dealer - se fait choper par les flics et par un fait inexplicable c'est en fait la mère de Goldie qui se fait embarquer.
C'est la merde, patatipatata on a le droit à une séquence chiante d'une fuite en trois étapes : Goldie et ses soeurs prennent leurs valises, descendent de l'appart' et se barre. Tout ça en 15 MINUTES : c'est long.
Puis, elles enchaînent les maisons de "connaissances" de Goldie. Cette chère GOLDIE (best prénom ever avec Supreme, ouais une de ses soeurs s'appelle Supreme, comme la marque de vêtement ui ui), connaît un paquet de monde qui nous serons présenter par un joli vomi de couleur à l'écran avec une incrustation moche et ratée de la personne en question avec une magnifique voix-off de petite fille, deux questions : pourquoi ? PUTAIN POURQUOI CA ? Le rêve de Goldie est de devenir une grande danseuse et elle pourra atteindre ce rêve en tournant dans un clip musical. Oui, vous avez bien lu : un clip musical. Le supposé élément principal est de tourner dans un clip musical.
Ce qu'elle fera. Nous aurons le droit à un making-off de clip totalement pourri, et là c'est volontaire de la part du film... Je suppose. Parce que c'est moins pourri que le film en lui-même.
Et avant de tourner dans ce "clip" elle pourra, enfin, acheter son manteau. Oui ! Elle a réussi sa vie ! Bravo Goldie !

Sérieusement, ce film est d'un ennui aberrant. Il fatigue ! D'une part psychologiquement car le film est d'une lenteur affligeante, c'est un enchaînement de plans sans queue ni gland. Le côté "cité" est forcé avec la force d'une marteau-piqueur qui essaierait d'enculer une poule.
Le développement des personnages est superficiel. Mais pas superficiel comme Ant-Man 2, non non, il est superficiel comme le charisme de Robert Pattinson dans Twilight. C'est-à-dire : inexistant.
Puis il fatigue physiquement : car vous ne penserez qu'à manger et vous n'arrêterez pas de bouger sur votre fauteuil dans la salle de cinéma pour essayer, en vain, de vous occuper.
J'espère que les prochains films de Sam de Jong seront un peu plus travailler, intéressant, et mieux jouer... J'espère...
Si je devais dire un point positif ce serait : il ne dure qu'une heure et demie.
Si il sort un nouveau long-métrage je lui laisserai le bénéfice du doute, car c'est une première fois alors, comme toutes les premières fois, elles sont toujours ratées.

Sauf pour :
Spielberg, David Lynch, Cameron, Zemeckis, Alfonso Cuarón, Tarantino, Del Toro, Fincher, Tom Ford, Todd Phillips, David Ayer, Bong Joon-ho, et.. Ouais en fait non. Y'en a un paquet qui réussisse leur première fois au cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Le Veilleur Goldie