Gorgone Girl

Avis sur Gone Girl

Avatar Yuan Cloudheart
Critique publiée par le

Je voulais vraiment le voir, ce film. J'ai proposé à des amis, dont un était sceptique. Je lui ai vendu ça: "C'est un David Fincher, ça peut pas être mauvais"

Ce film nous présente l'histoire de Nick, piètre écrivain au chômage dont la femme, Amy, disparait le jour de leur 5e anniversaire de mariage. Aux conférences de presse, Nick préfère ne pas se montrer abattu, pas assez, et son sourire a vite fait de le désigner comme meurtrier de sa femme aux yeux des médias.
De ces quelques lignes, on pourrait s'attendre à un énième thriller policier moyen comme il en sort par colis de vingt. Mais que nenni ! Le scénario nous laisse tirer des conclusions, jouant sur toutes les ambigüités, distillant le doute, goutte à goutte, pour ne jamais, au grand jamais, nous laisser sûr de quoi que ce soit. Puis, détruisant les maigres conclusions que nous pensions probables, y compris ce que nous pensions savoir des personnages, le film nous surprend, imprévisible, en les dépassant encore, comme pour remettre à zéro les compteurs .

David Fincher, passé maître dans l'art de mettre mal à l'aise, de diffuser le stress et la sensation d'oppression, s'est réellement surpassé, cette fois-ci. Tout semble accabler ce pauvre Nick, plus les jours passent et moins nombreuses sont les personnes certaines de son innocence. Les médias s'acharnent, les policiers sont des plus en plus insistants et de moins en moins compréhensifs. La musique est parfaitement dosée, très stressante elle aussi; si elle joue parfois un rôle de premier plan lors des découvertes et des avancées de l'affaire, elle sait se faire discrète lors des autres scènes, comme une petite voix que l'on entend mais que l'on ne remarque pas.
La performance excellente de tous les acteurs, sans exception, ne permet que plus d'identification aux personnages. "Qu'aurais-je fait à sa place ?", "Cela pourrait-il nous arriver ?"

Satyre d'un pessimisme amer sur les relations humaines, le mariage, les médias et le système judiciaire, Gone Girl arrive à brasser un assez grand nombre de sujets et de question sans jamais tomber dans l'incohérence ou le bâclé, ni ne devenir ennuyeux ou trop long malgré 2h20 de film. Maitrisé de bout en bout, extrêmement travaillé, Gone Girl se révèle être pour le moment un des meilleurs films de 2014, l'un des meilleurs de David Fincher.

"C'est un David Fincher, ça peut pas être mauvais" mais ça peut être encore meilleur que ce à quoi on s'attend.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 698 fois
3 apprécient

Autres actions de Yuan Cloudheart Gone Girl