👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Difficile de passer à côté d’un nouveau Fincher, le cinéaste faisant partie des tous meilleurs à bien des égards ; pourtant, je ne m’étais jusqu’ici pas trop attardé sur son dernier cru, j’ai nommé Gone Girl, aussi l’ai-je découvert sans vraiment l’attendre au tournant... d’où une sacrée claque dans le museau !

Quelle virtuosité ! Une réussite de A à Z, ni plus ni moins !

Cette adaptation du roman éponyme de Gillian Flynn transcende en effet son statut premier de thriller pour un résultat des plus fascinant, si ce n’est déboussolant ; par ailleurs, la présence au scénario de l’auteure originale n’aura en rien tronqué les chances de réussite de Gone Girl sur grand écran, bien au contraire... cette histoire d’un couple irréprochable en apparence a beau débuter sans trop en faire, le ton est rapidement donné, et le mystère entourant le comportement paradoxal de Nick Dunne n’a de cesse d’attiser notre intérêt.

Mais avant d’aller plus en avant, impossible de ne pas souligner les performances somptueuses du duo Affleck / Pike, le premier trouvant là un rôle dans la continuité même des critiques l’assaillant régulièrement (air apathique, peu concerné), tout en fournissant une prestation de belle nuances de ton ; la seconde quant à elle crève l’écran, celle-ci donnant vie à une figure aussi complexe que captivante.

Reste une galerie de personnages secondaires très réussis (casting au top, dont un Neil Patrick Harris se détachant de son mieux du modèle Stinson), et qui couplé à une réalisation sans faille de Fincher confère à Gone Girl une forme des plus alléchantes ; et bien que la mise en scène du cinéaste n’offre dans l’ensemble rien de bien original, sa constance incroyable (photographie à tomber) et la BO excellente de Trent Reznor et Atticus Ross servent au mieux une intrigue décidément pas à court de ressources.

En ce sens, bien qu’un rebondissement (franchement attendu) s’opère en milieu de long-métrage en levant le voile sur la première de nos interrogations, Gone Girl repart de plus belle pour nous offrir un second acte totalement fou et surprenant à souhait ; impossible également de ne pas souligner l’importance de la narration, ici parfaitement exécutée tant elle entretient au mieux le suspense (qui est pour le coup, et ce d’un bout à l’autre, galvanisant).

Il subsiste donc sans surprise une tension latente savoureuse au possible, fort d’une ambiance jonglant avec brio entre tons romantique, poétique même (tempête de sucre), et airs aux antipodes (à vous glacer le sang) ; d’ailleurs, pour en revenir à la mise en scène peu innovante de Fincher, un pic de tension bien particulier se trouve être parfaitement servi par un crescendo visuel comme sonore démentiel, celui-ci laissant pour ainsi dire sur le cul... preuve en est d’une maîtrise artistique indéniable.

Puis vint le dénouement, sans que l’on sache vraiment à quoi s’attendre : happy-end prévisible mais intimement désiré (pour repartir l’esprit tranquille), ou conclusion plus sombre au gré d’une fin ouverte (que l’on qualifiera d’intelligente ou de décevante en fonction des goûts) ?

Réponse numéro deux, ce qui d’en mon cas m’aura ravi au plus haut point, Gone Girl achevant de me sidérer dans le bon sens du terme ; ce récit dense comme pas deux, fort d’une intrigue confectionnée aux petits oignons, ainsi que d’une satire habile (mariage, médias et justice, tous y passent) au travers d’un traitement malin, aura donc réalisé un sans-faute, au point de ne pas voir les 2h30 passer (des longueurs presque imperceptibles).

Bref, Fincher m’aura surpris d’une bien belle manière, Gone Girl n’étant rien de moins qu’un coup de cœur en bonne et due forme, et sans conteste l’un des meilleurs crus de cette année ; encore bravo à Ben Affleck et Rosamund Pike, tous deux auteurs de prestations pour ainsi dire géniales.

NiERONiMO
10
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2014 et Les meilleurs films des années 2010

il y a 7 ans

3 j'aime

Gone Girl
Sergent_Pepper
8
Gone Girl

Amy pour la vie

Brillantes, les surfaces de verre et les chromes étincelants des 4x4 d’une suburb impeccable du Missouri. Brillante, la photographie d’un univers bleuté, haut de gamme, au glacis de magazine...

Lire la critique

il y a 7 ans

210 j'aime

22

Gone Girl
Gwimdor
8
Gone Girl

Lettre ouverte...

David Fincher, Il a fallu attendre que tu entres dans ta cinquième décennie pour réaliser ton plus beau film, il faut dire que contrairement à certains je ne t'ai jamais réellement voué un culte...

Lire la critique

il y a 7 ans

177 j'aime

12

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

The Big Lebowski
NiERONiMO
5

Ce n'est clairement pas le chef d'oeuvre annoncé...

Voilà un film qui m’aura longuement tenté, pour finalement me laisser perplexe au possible ; beaucoup le décrivent comme cultissime, et je pense que l’on peut leur donner raison. Reste que je ne...

Lire la critique

il y a 7 ans

33 j'aime

Snatch - Tu braques ou tu raques
NiERONiMO
9

Jubilatoire...

Titre référence de Guy Ritchie, qui signa là un film culte, Snatch est un thriller au ton profondément humoristique ; le mélange d’humour noir à un scénario malin et bien mené convainc grandement,...

Lire la critique

il y a 7 ans

18 j'aime

3

Star Wars - L'Ascension de Skywalker
NiERONiMO
4

Le maux de la fin

Il était temps que tout ce beau foutoir prenne fin : The Rise of Skywalker, neuvième volet de la plus « grande » saga de space opera du Septième Art, est venu mettre un terme à une trilogie...

Lire la critique

il y a 2 ans

10 j'aime