👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

En souverain aguerri, le roi David Fincher règne sans partage sur le pays des faux-semblants du 7ème art. Quelle maîtrise. Quel travail. A chaque film du réalisateur, sa claque. Fincher est un maître du thriller, mais pas seulement. Son discours politique, toujours bien présent entre les lignes de son scénario alambiqué, est tout aussi riche et maîtrisé.
Gone Girl, c'est l'histoire d'un homme qui commet l'irréparable erreur de ne pas s'apitoyer, comme il se doit, sur la disparition de sa femme. C'est aussi l'histoire d'une femme, toujours présente malgré sa disparation, qui ressemble à tant d'autres femmes, soumises, subissant les sévices d'un mari menaçant. Le coupable parfait. La victime parfaite. Un Fincher. Ceci n'est pas un spoiler; pour qui ne connaît pas Fincher du moins.
Car non, le scénario ne s'arrête pas là. Vous passerez de retournement en retournement, à travers une mis en scène parfaite, maniant la tension du thriller avec une délicatesse, et une justesse, rare. Les moments irrespirables se succèdent. Les personnages se révèlent de plus en plus intetéressants. Tout les ingrédients sont bel et bien là pour faire de l'excellent thriller.
Mais il n'y a pas que ça. A travers un deuxième, voire une troisième lecture, on s'aperçoit de la profondeur politique de l'intrigue de Fincher. Cette dénonciation subtile du voyeurisme, du sensationnalisme, et bien entendu de l'ultraconformisme de la société actuelle, constitue une superbe toile de fond à l'histoire. Le propos, sans jamais tomber dans l'explicatif, toujours sous-entendu, presque satirique sur certains plans. finit par être très puissant.
Fincher nous a encore gratifié d'un film très, très fort.

gaspard24
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur et l'a ajouté à ses listes Les meilleurs films de 2014 et Films vus en 2015

il y a 7 ans

1 j'aime

Gone Girl
Sergent_Pepper
8
Gone Girl

Amy pour la vie

Brillantes, les surfaces de verre et les chromes étincelants des 4x4 d’une suburb impeccable du Missouri. Brillante, la photographie d’un univers bleuté, haut de gamme, au glacis de magazine...

Lire la critique

il y a 7 ans

210 j'aime

22

Gone Girl
Gwimdor
8
Gone Girl

Lettre ouverte...

David Fincher, Il a fallu attendre que tu entres dans ta cinquième décennie pour réaliser ton plus beau film, il faut dire que contrairement à certains je ne t'ai jamais réellement voué un culte...

Lire la critique

il y a 7 ans

177 j'aime

12

Gone Girl
Docteur_Jivago
8
Gone Girl

American Beauty

D'apparence parfaite, le couple Amy et Nick s'apprête à fêter leurs cinq ans de mariage lorsque Amy disparaît brutalement et mystérieusement et si l'enquête semble accuser Nick, il va tout faire pour...

Lire la critique

il y a 7 ans

167 j'aime

29

Les Lumières de la ville
gaspard24
10

L'Amour fait cinéma

Non, non, non. Toi là! Je te vois venir, avec ton air de connaisseur, de chevronné, de celui qui n'a jamais tort, qui a la science infuse! Je te vois venir avec tes "Pour l'époque, c'est vrai que...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

3

Sans adieu
gaspard24
8
Sans adieu

Sans personne

Claudette ne supporte pas son chien qui lui colle aux pattes. « Du balai sale cabot » vocifère-t-elle d’une voix qui percerait les tympans du plus sourd des hommes. Il faut dire qu’elle se...

Lire la critique

il y a 4 ans

10 j'aime

Lost in Translation
gaspard24
8

Insoutenable légèreté

S'il fallait ne retenir qu'une comédie dramatique, ce serait bien celle-là. Deuxième long-métrage de Sofia Coppola, Lost in Translation raconte l'histoire de deux Américains paumés au Japon. Bob...

Lire la critique

il y a 7 ans

10 j'aime

1