Adieu vaches et cochons

Avis sur Goodbye Berlin

Avatar Thekla
Critique publiée par le

Un réalisateur préféré (pas le seul, un parmi peu d’élus), c’est quelqu’un dont l’univers a des points communs avec le mien.
Et je dois partager beaucoup avec Fatih Akin puisque ceci est ma 3e critique concernant son œuvre – même si le scénario est basé sur un roman à succès en Allemagne.
Pour preuve : les lampadaires et les éoliennes sont cinégéniques et symboliques pour lui comme pour moi ;-) Les uns éclairent la ville et les routes, pas les chemins de traverse ; les secondes servent de points de repère et de rendez-vous dans la campagne. La lumière a d’ailleurs une place d’honneur dans ce road movie – à travers le pare-brise, le brouillard, les phares… Ainsi que les quatre éléments (autre obsession personnelle : leur présence est souvent signe de réussite) – le briquet qui ne décongèlera pas la pizza, la piscine, les dessins dans les champs, les pales sur la nuit étoilée…
Lui comme moi n’avons pas oublié notre jeunesse et portons sur le monde un regard tendre mais sans concession, à l’instar d’ados fiers et loyaux. Dans les films d’Akin, je peux me sentir turco-germaine ou tsigane-juive sans besoin d’aucun sens (ohne Sinne).

Partir, tailler la route, sortir du cadre, aller à la rencontre de soi-même et des autres, de soi-même grâce aux autres, découvrir l’amitié et l’amour loin de parents faillibles (le père est caricaturalement pitoyable, mais la mère a un côté punk attachant !) : l’été de Maik (encore un été où l’on grandit) sera inoubliable et trans/formateur grâce à Tschick et Isa et leur épopée tragi-comique.
La valeur n’attend pas le nombre des années, l’habit ne fait pas le moine, l’argent ne fait pas le bonheur sont autant de leçons pas si rebattues.

Et puis… j’ai vécu une expérience similaire sur une route allemande en travaux, de nuit sous la pluie, à me faire dépasser par la bande d’arrêt d’urgence par un excité, dans une Fiat Panda pas une Lada… qui ne devait pas avoir écouté que du Clayderman ;-) Heureusement, pas de cochons pas de collision !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 257 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Thekla a ajouté ce film à 4 listes Goodbye Berlin

Autres actions de Thekla Goodbye Berlin