Boire ou mourir il faut choisir....

Avis sur Grabbers

Avatar Mickael Gruckert
Critique publiée par le

Prix du public lors du NIFFF 2012, Jon Wright nous prouve avec son troisième métrage que le cinéma Irlandais et capable de produire des films de monstres de grande qualité sans se prendre au sérieux. Bien entendu les références sont nombreuses et l'on ne peut s’empêcher de penser à BLACK SHEEP ou encore SHAUN OF THE DEAD Shaun avec lequel il partage d'ailleurs de nombreux points communs.
Les hommages aux films de monstres des années 80's sont omniprésents et on ressent un petit plaisir coupable lors du visionnage en repensant à CRITTERS notamment. Bien entendu le film est à prendre au second degré. Véritable Série B assumée, le synopsis de départ donne le ton : "Des pêcheurs ont mystérieusement disparu, des baleines mutilées se sont échouées sur la plage. Seul un pêcheur continuellement ivre a échappé au danger. Les villageois vont en déduire que la seule façon de survivre, c’est de boire et d’être vraiment saoul". Beaucoup d’auto-dérision, des personnages caricaturaux au possibles et la qualité des effets spéciaux (en CGI) à chaque apparition de la créature termine de faire de GRABBERS une vraie surprise.
Très loin des pellicules commerciales actuels, il serait dommage de passer à coté de l'OFNI de l'Irlandais Jon Wright.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 303 fois
1 apprécie

Autres actions de Mickael Gruckert Grabbers