Affiche Grave

Critiques de Grave

Film de (2017)

Deux sœurs pour un doigt

Bien que préparé à recevoir ma dose de barbaque dans le gosier sans passer par la case déglutition, je ne peux qu'être dans un tel état de dégoût et d'excitation à la fin de ce film qu'il me sera compliqué de m'en remettre...dans un sens comme dans l'autre. Justine est une jeune fille à l'orée de la féminité, de la maturité dirons-nous, chez qui la cellule familiale apparaît comme... Lire l'avis à propos de Grave

74 17
Avatar Fosca
8
Fosca ·

C'est Grave Docteur ?

Récemment, nombreux de mes visionnages en salles ou face à un écran autre (télévision ou ordinateur) m’ont laissé un goût fortement amer. Trop timorés, ne prenant pas assez de risques, trop académiques, les films visionnés n’envisageaient pas le cinéma hors de sa zone de « confort » : récit linéaire et ultra calibré. Ce n’était pas forcément mal réalisé ou mal interprété, mais autant sur le... Lire la critique de Grave

33 13
Avatar SPOW3
9
SPOW3 ·

La faim de l'innocence

Acclamé à plusieurs festivals internationaux et cause de plusieurs évanouissements dans les salles de cinéma par lesquelles il est passé, Grave est justement sujet à cette fascination et à cette révulsion, comme si l’œuvre se cherchait constamment dans la frontière qui oppose le réel au fantastique parallèle à celle qui sépare l'humanisme du vampirisme. C’est peu dire que les jeux... Lire la critique de Grave

33 9
Avatar Ticket
8
Ticket ·

Steak barbare

On ne s’appelle pas Justine pour rien, surtout quand on est l’héroïne d’un film aux allures de récit d’initiation et d’apprentissage. Sade d’ailleurs n’aurait certainement pas renié celui-ci, tordu et piquant, fait de chair (beaucoup), de sexe (un peu) et de sang (pas mal). Justine donc, jeune étudiante en première année d’école vétérinaire qui, entre cours pratiques et bizutage gratiné, va... Lire l'avis à propos de Grave

21
Avatar mymp
7
mymp ·

Femmes entre elles.

Il est difficile de remettre ses pensées en place après avoir vu un film de ce calibre. En sortant de la salle, on se rend compte que « Grave » nous a autant agacé qu’il nous a hypnotisé. Et pourtant, vient rapidement cette envie de le revoir sans plus tarder, tant le film — pourtant à des années lumière du chef d’œuvre annoncé — a transcendé le banal pour mieux crever l’écran, ravivant... Lire la critique de Grave

31 2
Avatar Kiwi-
7
Kiwi- ·

Cocktail

Perdu entre des métaphores à la truelle (relation familiale, transmission et reproduction des schémas du milieu et de la famille, féminisme, relation au sexe, relation homme-femme,...) et un réalisme du quotidien. Alternant son positionnement entre le drame psychologique quelconque dans la grande tradition française et le film de genre qui n'ose pas dire son nom (Ben oui, parce que le cinéma... Lire l'avis à propos de Grave

16
Avatar Samu-L
6
Samu-L ·

Régime cru

Parmi les films présentés à Cannes cette année, certains se sont démarqués d'une masse coutumière, frileuse et politiquement correcte : la même qui s'est d'ailleurs vue récompensée. À la Semaine de la Critique, c'est la jeune (et jolie) réalisatrice Julia Ducournau qui a pris les armes et exposé son premier long-métrage ambitieux dont on ne peut que saluer la singularité. Lui donnant... Lire l'avis à propos de Grave

33 11
Avatar AristoChat
7
AristoChat ·

Sang pour sang

Les premières vibrations, cette sensation de tentation qui émane du corps dont l’esprit n’arrive plus à garder le contrôle de ses pensées. La consommation de la chair et son lien étroit avec le sexe, l’humanité face à sa propre animalité : ces femmes libres de dévorer la vie à pleine dent. Le sujet est intéressant en soi, même si la mise en forme l’est un peu moins, et même si les thèmes... Lire la critique de Grave

55 3
Avatar Velvetman
4
Velvetman ·

Bisser debout

Et c'est à la seconde précise de la réplique finale de la séance qu'on en a la certitude: ce que nous venons de voir est un excellent court-métrage vu dans sa version extended cut. Avec toutes les qualités afférentes à un exercice de ce style, quand il est réussi: de la fougue, de l'excès, du ridicule, du mémorable. Une façon d'affirmer un cinéma de genre, du bis, la tête haute.... Lire la critique de Grave

36 4
Avatar guyness
6
guyness ·

Tourne-vice

Reprise du chemin des critiques après plusieurs mois d'absence et quelques lignes sur le Neon Demon de Nicolas Winding Refn, où la chair fraîche semblait elle aussi aiguiser les cauchemars sanguinaires en réalité. Mais était-ce avec autant de style ? Aujourd'hui, parlons de Grave, film de Julia Ducournau, où l'on suit le changement psychologique d'une jeune et brillante... Lire la critique de Grave

6 6
Avatar Hadrien Brunat
8
Hadrien Brunat ·